Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 23:01
Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris (Poison Ivy, 1937), Gallimard, Série noire n° 1, 1945

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Une nuit, dans un cabaret, Mickey s'est fracassé le crâne, tout seul, bien sûr, en trébuchant contre une vitre – un malheureux accident, il était ivre. Dans son délire létal, il parle d'un convoi d'or, d'une attaque. Le F.B.l. envoie Lemmy Caution.

 

Service du chiffre

[…]

L'agent spécial Samuel H. Caution se rendra à New-York afin d'y prendre secrètement contact avec l'agent fédéral spécial Myras Duncan, délégué des services fédéraux de Chicago, lequel lui fournira toutes instructions ultérieures.

L'agent spécial Caution adoptera l'identité de Perry Charles Rice, courtier en valeurs ; ville natale, Mason-City, Iowa.

[…]

A lire. A retenir. A brûler.

 

Dans un bar, Chez Moksie, Lemmy rencontre Myras qui lui donne rendez-vous au Select Club de Joë Madrigaul, un faisan Grec. Au comptoir, il prend un verre avec Jerry Tiernan, reporter à la Gazette de Chicago, dit Gueule de Bois ou G.D.B., toujours entre deux cuites – un gars régulier. Dans la salle, paraît une poule de classe, Carlotta, la Môme Vert-de-Gris, une chanteuse (la sœur de Mickey). Myras est troué debout dans une cabine téléphonique du cabaret : Lemmy pose une pancarte « En dérangement ». Un de lessivé.

 

La Môme Carlotta entre en scène.

 

Bernard Borderie, La Môme vert-de-gris – Michel Emer (auteur), Jeff Davis (compositeur), Seule dans la foule, int. Dominique Wilms (Carlotta de La Rue, dite La Môme vert-de gris)

 

Jean-Marc Tennberg (G.D.B.) : « Ah ! ces gonzesses... »

 

Lemmy est envoûté, Willie le Pigeon est effondré, silencieusement, la poche du smoking de Saltierra est mitée – il était dans la loge de Carlotta, une « garce », dont il est « cinglé », le machiniste confirme l'alibi.

 

Coups de poing, bains forcés, mitraillages, Lemmy s'en sort toujours.

 

Gueule de Bois, toujours dans le cirage, est-il vraiment franc ?

Carlotta, la belle, est-elle vraiment garce ?

 

Mais pourquoi l'appelle-t-on Vert-de-Gris ?

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Bernard Borderie, La Môme vert-de-gris, 1952 (sortie en salles, 1953)

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Dominique Wilms, la Môme vert-de-gris

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Eddie Constantine, Lemmy Caution, archétype du détective « cigarettes et whisky et p'tites pépées »

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Jean-Marc Tennberg, G.D.B.

 

Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris – Ah ! ces gonzesses...

Sur une idée de Yueyin.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 23/06/2014 21:48

C'est alléchant... Un peu Tontons flingueurs, non?

 


 
Handicap International

un clic sur les images