Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 00:09
Camile Belliard, Le Bois de la Croix – le mouvement de l'eau

Camile Belliard, Le Bois de la Croix, L'Amitié par le livre, 1948 – Bois de Tilmans

Camile Belliard, Le Bois de la Croix – le mouvement de l'eau

Camille Belliard est né en 1899 à Beuzeville-au-Pin, près de Sainte-Mère-Église, dans une famille d'ouvriers agricoles.

A l’école primaire supérieure de Carentan, il apprend la poésie auprès du directeur, et à Blosville, le curé lui enseigne la philosophie. Son instituteur l’encourage à entrer dans l’enseignement.

En 1915, après l’École Normale de Saint-Lô, il est nommé instituteur à Villedieu-les-Poêles. Sanctionné pour avoir écrit une brochure pacifiste, il est muté en Champagne-Ardenne. En 1921, il revient dans la Manche, il se marie avec Louise Lefillâtre, enseignante également : ils auront trois enfants.

En 1924, il publie son premier essai philosophique, Le Bois de la Croix.

En 1930, il fonde « L’Amitié par le Livre », une maison d'édition bien reconnue, en particulier chez les enseignants.

En 1943, il s’installe à Blainville-sur-Mer. Puis, au lendemain de la guerre, en 1946, l’administration lui confie la direction du nouveau « Centre de rééducation de Tatihou ». Il y met en pratique pendant huit ans sa pensée. Il y compose Les cahiers de l’île.

En 1947, il crée « La pensée libre ».

En 1954, il prend sa retraite d’enseignant, et se retire dans la maison familiale de Blainville-sur-Mer.

En 1960, il est aux origines de l’Association de l’Enfance et de l’Adolescence Inadaptées de la Manche, en continuant son travail d'écriture.

 

Ce philosophe à la plume poétique était un an-archiste en recherche de Dieu : Le Bois de la Croix en fait foi.

 

Psaume 22 (23), Le Seigneur est mon berger, in album : Suzanne Haïk-Vantoura, La musique de la bible révélée – Adolphe Attia, ténor ; harpe celtique, Martine Géliot, Harmonia Mundi, 2000

Camile Belliard, Le Bois de la Croix – le mouvement de l'eau

Bois de Tilmans, et typographie à l'ancienne, à la main

 

« CES paroles ne s'adressent point

aux savants ni aux philosophes.

Mais aux hommes que sont ces

savants et à leur cœur. »

 

« VOUS les îlots d'amour dans cette mer de suffisance et de perversion.

Vous les assoifés de vérité, les douloureux du

désir de connaître et d'aimer.

[…]

Joignez à notre mal d'aimer votre

mal d'aimer et qu'il devienne

fécond de la fraternité.

[…]

Ils ont un esprit et ne

connaissent point.

[…]

Les voici semblables à la brutalité

des bielles et aux courroies des

usines. »

Camile Belliard, Le Bois de la Croix – le mouvement de l'eau

Charlie Chaplin, Les Temps modernes, 1936

 

« TES savants construisent des

canons et préparent de la poudre. »

 

« L'ARTISTE sculpte dans la pierre ou dans le bois l'image qu'il a en son esprit de l’œuvre qu'il doit accomplir. Mais après qu'il en a fixé les grands traits, l'image de son esprit se modifie selon les lois de la matière que ses mains travaillent. »

 

« LE mouvement de l'eau est d'aller de la mer à la terre et par la terre de retourner à la terre. »

 

A rapprocher de la parole de l'ermite :

 

« Comment concevoir que l'irréversibilité de cet ordre impérieux qu'est le temps puisse être rompue ? C'est ici qu'interviennent les Vides médians inhérents à la Voie. Eux-mêmes Souffles, ils impriment à la Voie son rythme, sa respiration et lui permettent surtout d'opérer la mutation des choses et son retour vers l'Origine, source même du Souffle primordial. Pour le fleuve, les Vides médians se présentent sous forme de nuages. Étant de la Voie, le fleuve, comme il se doit, participe aussi bien de l'ordre terrestre que de l'ordre céleste. Son eau s'évapore, se condense en nuage, lequel retombe en pluie pour l'alimenter. Par ce mouvement en cercle vertical, le fleuve, assurant la liaison entre terre et ciel, rompt la fatalité de son propre cours forcené. De même, à ses deux extrémités, il imprime la même sorte de cercle entre mer et montagne, yin et yang. Ces deux entités, grâce au fleuve, entrent dans le processus du devenir réciproque : la mer s'évaporant dans le ciel et retombant en pluie sur la montagne, laquelle active sans cesse la source. Le terme rejoint par là le germe. »

François Cheng, Le dit de Tianyi, 1998

 

En une prose poétique, le prophète annonce la bonne nouvelle aux foules.

 

Camille Belliard vivait comme il écrivait : accueillant, généreux, amoureux de la connaissance.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de chinoiseries
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 24/10/2014 18:41

Tu devrais publier tes mémoires.

Lou de Libellus 24/10/2014 18:54

Et que fais-je ?

des pas perdus 21/10/2014 21:53

Intéressant. Un personnage singulier. Tu l'as rencontré ?

Lou de Libellus 22/10/2014 11:48

Oui, en 1972. Il m'avait envoyé un mot : "Camille Belliard [l'en-tête de la carte] au courant de la façon dont vous concevez l'enseignement du Français et de la pensée fr'se vous adresse ses compliments confraternels et son approbation la plus fervente".
Le cours le plus récent était sur Diderot, déjà :
"Méfiez-vous de celui qui veut mettre de l'ordre. Ordonner, c'est toujours se rendre le maître des autres en les gênant."
'Supplément au Voyage de Bougainville', 1772
C'est une élève de la classe, sa petite-nièce ou petite-fille, je ne suis plus sûr, qui m'avait cafté.
Je suis allé le voir à Blainville, il m'a donné des livres, dont celui présenté dans l'article, il nous a préparé du thé.
Un de ces hommes qui donnent foi en l'humanité.
On imagine ce qu'il a pu faire à Tatihou, maison de redressement rebaptisée de rééducation. On le comprendra encore mieux samedi prochain où il sera question, ici même, de la solitude du coureur de fond, et d'une autre maison de rééducation.

des pas perdus 21/10/2014 21:52

Intéressant. Un personnage singulier . Cela donne envie de le lire. Tu l'as probablement rencontré...

 


 
Handicap International

un clic sur les images