Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 01:05
Gustave Flaubert, Madame Bovary – portes, fenêtres, volets

Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy Frères, 1857

Gustave Flaubert, Madame Bovary – portes, fenêtres, volets

Par l'effet seul de ses habitudes amoureuses, madame Bovary changea d'allure. Ses regards devinrent plus hardis, ses discours plus libres ; elle eut même l'inconvenance de se promener avec M. Rodolphe, une cigarette à la bouche, comme pour narguer le monde ; enfin, ceux qui doutaient encore ne doutèrent plus quand on la vit, un jour, descendre de l'Hirondelle, la taille serrée dans un gilet, à la façon d'un homme ; et madame Bovary mère, qui, après une épouvantable scène avec son mari, était venue se réfugier chez son fils, ne fut pas la bourgeoise la moins scandalisée.

Première partie, Chapitre 14, Illustration de A. Richemont, gravée à l'eau-forte par C. Chessa, Paris, F. Ferroud, 1905.

 

Gaetano Donizetti, Lucie de Lammermoor, 1835, scène de la folie, L'Autel rayonnesoprano : Mlle Yvonne Brothier, de L'Opéra Comique ; orchestre, dir. G.Diot, flûte : Marcel Moyse – Gramophone, Mat. CT-4029-1, 7 juin 1928

 

Emma, de même, aurait voulu, fuyant la vie, s'envoler dans une étreinte.

Deuxième partie, Chapitre 15.

 

C'était comme l'initiation au monde, l'accès des plaisirs défendus ; et, en entrant, il posait la main sur le bouton de la porte avec une joie presque sensuelle. Alors, beaucoup de choses comprimées en lui, se dilatèrent ; il apprit par cœur des couplets qu'il chantait aux bienvenues, s'enthousiasma pour Béranger, sut faire du punch et connut enfin l'amour.

 

Entre la fenêtre et le foyer, Emma cousait ; elle n'avait point de fichu, on voyait sur ses épaules nues de petites gouttes de sueur.

 

Ils étaient à l'hôtel de Boulogne, sur le port. Et ils vivaient là, volets fermés, portes closes, avec des fleurs par terre et des sirops à la glace, qu'on leur apportait dès le matin.

 

Elle se tenait en face, appuyée contre la cloison de la chaloupe, où la lune entrait par un des volets ouverts.

 

Madame Bovary, c'est une histoire de portes, fermées, ouvertes, de fenêtres, entrouvertes ou fermées, de volets où l'on peut lancer des cailloux pour se faire connaître. On en trouvera toutes les occurrences chez Madame Bovary.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 11/02/2015 20:30

Ça redonne envie de le lire... Je l'ai lu trop jeune pour en apprécier toutes les nuances...
Tiens, tu publies tes cours ?

Lou de Libellus 12/02/2015 09:44

Je vais faire comme Jean-Jacques B. (?) sur RMC : je t'interdis à l'antenne. Je suis le maître. En toute mauvaise foi.
... Parce que tu n'as pas tout à fait tort... je l'ai déjà fait pour Proust, Molière, Cyrano (celui de 'L'Autre monde'), et je ne sais plus : - )

yueyin 11/02/2015 09:28

"une histoire de portes, fermées, ouvertes, de fenêtres, entrouvertes ou fermées" très jolie formule et pertinente :-)

Lou de Libellus 12/02/2015 09:37

&quot ? Tu oublies que tu es sur OverBlog. Si tu copies et colles une phrase de l'article sans passer par le Bloc-notes, tu quotes. : - )

 


 
Handicap International

un clic sur les images