Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 00:15
Jean-Marc Ligny, Inner City – virtuellement vôtre

Jean-Marc Ligny, Inner City, J'ai lu, coll. Science-Fiction, 1996 – Illustration : Hubert de Lartigue – la trilogie complète se compose des romans Cyberkiller, Inner City et Slum City.

Jean-Marc Ligny, Inner City – virtuellement vôtre

Jean-Marc Ligny, Nantes, Utopiales 2014 – photographie : Lionel Allorge

Jean-Marc Ligny est un romancier français de science-fiction et fantastique né le 13 mai 1956 à Paris – un émigré en Bretagne.

C'est son anniversaire !

 

« Au secours ! » crie Maze quand son corps explose.

Soudain, un visage émerge du néant. Maze le reconnaît : c'est lui-même. Son propre clone perdu dans l'abîme virtuel. La Réalité Profonde, là où finissent par s'enliser les Inners hallucinés qui ont débridé leur console. « Allons, se rassure-t-il, Maya va me recréer. »

En effet, Mens Sana, spécialisé dans la récupération des Inners en détresse, a décidé d'intervenir et réussit à contacter Kris, une brune longue et souple. Mais il n'y a plus aucune trace de Maze en cyberspace. Il a quitté la Haute Réalité. Kris arrivera-t-elle à lui faire réintégrer son corps avant que son cœur ne cesse de battre ?

En ce XXIe siècle, le virtuel a supplanté le réel. Un monde où l'on se déplace à des vitesses folles, où l'on joue avec sa propre identité. Où l'on s'aime, même. Au risque de se perdre à jamais...

4e de couverture

 

Loki crache haut dans le ciel ses paraboles de soufre et de scories qui retombent lentement alentour, grêle indolente et lumineuse. Le soleil à peine levé illumine les panaches supérieurs de l'éruption. L'immense croissant de Jupiter est suspendu comme une faux au-dessus de ce paysage infernal. A l'est, la sinistre fluorescence du tore de sodium jaunit la nuit.

 

Près de là, un petit vaisseau est échoué, son pilote, Maze, s'est mis à l'abri.

Les Space Guards débarquent, le repèrent et le désintègrent. Il a droit à une seconde chance, à moins qu'il n'y ait un bug en MAYA... La panique envahit Igor – Maze n'est qu'un pseudo, son clone en Haute Réalité.

La plupart des citoyens des pays développés se sont réfugiés dans la Haute Réalité, un réseau virtuel, le royaume infini des Inners. La Basse Réalité est devenue insipide. Paris est une ville fantôme, sillonnée par les rares robots domotiques et municipaux encore en état de marche. Kris est une jeune chargée de mission auprès de Mens Sana, un service spécialisé dans la récupération des Inners perdus dans la réalité virtuelle de MAYA. Lors d’une mission de sauvetage, elle perd son client virtuel, elle se lance à sa recherche en Basse Réalité, elle le retrouve mourant dans les immondices de son studio.

 

Qui a frappé au cœur du géant virtuel ?

 

Hang est un petit hacker vivant de trafics minables qui lui permettent de survivre dans Paris et de se payer des virées à Slum City, la banlieue parisienne livrée à la misère et à la violence par un ancien gouvernement paranoïaque.

[Nous avons changé tout cela]

 

Hang serait-il l'ennemi ? Pourrait-il devenir un allié dans la lutte en Basse Réalité ?

 

Selon une légende, il existerait une autre Réalité, Jadis, un pays où l'on vit en pleine nature des ressources de la terre et du travail...

 

Une vision réaliste de la société dans les années 1990... 2015... et au-delà...

La superstructure politique s'est effondrée, les Inners vivent dans un monde de rêve, peuplé de violences virtuelles, où ils sont toujours (ou presque) gagnants, les Outers vivent dans leur bidonville (Slum City), où ils sont toujours (ou presque) perdants.

On pense aux sphères décalées de Philip K. Dick. Un vocabulaire moderne, est-il inédit ? Et en même temps une écriture classique comme au temps des salons du grand siècle.

 

Bertrand Cantat, Noir Désir, Gagnants Perdants, 2008

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

yueyin 21/05/2015 23:02

j'ai du retard dans mes commentaire moi... vivement demain, qu'on ait du temps :-) j'ai beaucoup aimé Inner city (j'aime bien Ligny en général), bon c'est assez angoissant quand même dans le genre réaliste :-)

Lou de Libellus 22/05/2015 08:04

C'est délicieux, surtout à Slum City.

despasperdus 13/05/2015 22:48

Il ne joue pas dans un groupe de hard rock?

Lou de Libellus 14/05/2015 08:05

Dans sa jeunesse...
« Je suis mal tombé : à l'époque, pour jouer de la guitare, il fallait être surdoué et jouer comme Jimi Hendrix ! », dit-il.

 


 
Handicap International

un clic sur les images