Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 00:15
Catherine Lamielle, Étranges nouvelles

Catherine Lamielle, Étranges nouvelles, Les Éditions du Panthéon, 2005

Catherine Lamielle, Étranges nouvelles

La découverte d'un galion du XVIIe siècle près de Stockholm, l'ombre toute-puissante de Cromwell, l'héritage inattendu d'un tableau, un faux accident de carriole... Autant d'événements du passé qui transformeront le destin de personnages actuels.

Ces incursions du passé dans le présent constituent la trame des quatre premières nouvelles de ce recueil.

Les trois ultimes Étranges nouvelles sont l'occasion pour Catherine Lamielle d'explorer ce qui se cache derrière des existences en apparence ordinaires. Celles de gens a priori comme les autres qui dissimulent pourtant un secret, une faille. L'un pense qu'il va devenir riche, l'autre croit dominer son environnement et le dernier est loin d'être le personnage insignifiant qu'il paraît être.

Catherine Lamielle est née à Paris en 1953. Des études de physique et son souhait de concilier vie en entreprise et amour des livres l'ont d'abord amenée à choisir le métier de documentaliste scientifique. Son entrée dans un grand groupe international lui a permis d'évoluer rapidement vers des fonctions de communication puis de gestion des ressources humaines.

L'histoire de sa propre famille et ses nombreux déplacements privés ou professionnels sont pour elle une source d'inspiration toujours renouvelée.

Étranges nouvelles est son premier recueil – nous dit la 4e de couverture.

 

Trois nouvelles en quelques phrases.

 

Un tableau dont personne ne voulait

[…]

Il est entré chez nous par hasard...

Quand le hasard même est inscrit dans le grand rouleau...

 

Un changement d'univers

La journée avait commencé de manière étrange...

Ordinaire, en fait. C'est ensuite qu'est apparu l'étrange.

 

L'aigle

[…]

Avons-nous rêvé l'Oiseau ?

[…]

Et s'il était simplement la représentation de ce qu'il y a de mieux en nous : notre aptitude à rêver, notre sens du merveilleux, notre désir de liberté, notre capacité à voir plus loin, à voir de plus haut, une partie de notre conscience peut-être ?

[…]

Vivons, cela suffira.

 

C'est brillant, étrange, aux frontières du fantastique. Une écriture merveilleuse et limpide.

 

Erik Satie, Gymnopédie n°1, 1888 – piano : Daniel Varsano, 1969

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

yueyin 28/07/2015 14:20

Les nouvelles, ce n'est pas ce que je préfère mais si l'écriture est merveilleuse alors...

Lou de Libellus 03/09/2015 06:45

C'était son amant.

yueyin 02/09/2015 20:27

je connais Le Luron pas l'autre monsieur :-)

Lou de Libellus 28/07/2015 18:04

Et Thierry Le Luron ?

Lou de Libellus 28/07/2015 18:02

Connaissais-tu Daniel Varsano ?

des pas perdus 25/07/2015 11:38

Je n'ai point de hmac, mais je voulais bien parler de lui...

des pas perdus 23/07/2015 19:27

Un billet ordinaire, c'est-à-dire étrange... Je ne sais si la lecture des nouvelles convient mieux au format du hamac ? Moi, j'ai du mal en général avec les nouvelles, à part Budowski ou Carver... Mais, je te dirais ça si je le trouve à la bibliothèque.

Lou de Libellus 24/07/2015 10:18

Lou est ordinairement étrange et étrangement ordinaire...
Carver, c'est très bien.
Tu voulais dire Bukowski ? Tu écris depuis ton hamac et ça balance : - )

Le Gentil 23/07/2015 15:53

Justement, j'écrivais dans mon journal ce matin : "La journée a commencé de manière étrange : un mulot est entré chez nous par hasard. Et s'il était la représentation de ce qu'il y a de pire en moi. Vivons ? Cela suffira-t-il ?" De ce début de désespoir Lou me tire car je me découvre, oui, une écriture merveilleuse et limpide. Encore ! encore ! J'en appelle à un grand groupe international. Mielle alors !

Lou de Libellus 23/07/2015 17:18

Un jour, tu publieras tes carnets noirs.

 


 
Handicap International

un clic sur les images