Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 00:15

L'été, à la plage, certains relisent Proust qu'ils n'ont pas encore lu une seule fois. D'autres se plongent dans Harlequin, les fondamentaux, quoi !

L'été à la plage – Cathryn Clare, La loi de la passion

Cathryn Clare, La loi de la passion (Blind Justice, 1989), traduction française de Anouk, Harlequin, 1993

 

J'étais pressée. Cet après-midi je déménage pour m'installer avec mon amie Sarah dans une petite ville proche de Boston. J'en avais assez de la grande ville et j'ai trouvé un boulot pas franchement passionnant mais reposant : une importante société d'assurance cherchait son avocat, et je suis avocate.

 

Pressée, mais toujours charitable, je cherche à aider une vieille dame, aveugle de surcroît, à traverser l'avenue, elle se rebiffe, grincheuse, elle n'a besoin de personne, et nous nous retrouvons au milieu de la trois voies quand les voitures démarrent du feu tricolore. Je pousse ma dame vers le trottoir, elle trébuche... un horrible crissement de pneus... elle est étendue sous le pare-choc d'une jeep, très belle, flambant neuve.

 

Le conducteur, un homme pressé, descend, très agressif – j'aurais poussé la dame –, et... hmm... très bel homme. Et avocat lui aussi. J'en suis toute frémissante. Que va-t-il se passer dans les cent trente pages qui suivent ?

 

On va "conclure", et puis on va se marier, comme tout le monde. Tout le monde est pressé, tout le monde est riche, jeune, beau et intelligent.

 

La vieille dame va bien, elle n'en était pas à son coup d'essai, elle est connue de tout le quartier et des services de police, elle est invitée à la noce.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 03/08/2015 20:34

C'est une nouvelle traduction parce que dans l'ancienne, l'homme est un paisible et viril retraité de l'éducation nationale...

Lou de Libellus 04/08/2015 08:58

Ton exemplaire est un fake. Je n'ai jamais failli écraser une vieille dame aveugle traversant dans les clous - tu penses bien que je ne l'aurais pas manquée.

 


 
Handicap International

un clic sur les images