Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 00:15
Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes, Editions Glénat, 2016

 

Japon, fin du XIXe siècle. Dans une société en crise, le Voleur mène une double vie. Le jour, il œuvre dans le restaurant portuaire de son père. La nuit, il dévalise la colline aux palais. Ce qui le guide : le frisson de l’aventure, la sensation de liberté, le sentiment que le monde lui appartient.

Jusqu’au jour où il cambriole le gouverneur. Jusqu’au jour où sa fille découvre son visage. Entre l’héritière, promise à un destin qu'elle refuse, et le Voleur, piqué dans son orgueil, se noue alors un étrange chassé-croisé...

Inclassable, poétique et artistique, Le Voleur d’estampes saura vous inviter au voyage dans une histoire dessinée et racontée comme un recueil d'estampes japonaises...

Selon l'éditeur

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Après des études aux Beaux-Arts de Rennes, Camille Moulin-Dupré s'engage au sein du collectif Un regard moderne (auprès de Bazooka, Kiki et Loulou Picasso, Olivia Clavel, Placid, Chris Marker, et bien d'autres). Il crée plus de trois cents animations pour la Toile et participe aux résidences lors des projections ou expositions du groupe. En 2005, il se consacre aux comics alternatifs américains et à l’animation nipponne. En 2009, il publie pour Vivement lundi ! son premier court-métrage, Allons-y ! Alonzo !, en hommage à Jean-Paul Belmondo – il s’inspire d’Hergé et de sa ligne claire. A la maison des auteurs d’Angoulême, entre 2011 et 2013, il invente Le Voleur d'estampes, dans la tradition des grands maîtres : Hiroshige, Harunobu et Hokusaï.

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes, pp. 22-23

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes, pp. 72-73

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes, pp. 86-87

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes

Camille Moulin-Dupré, Le Voleur d'estampes, pp. 154-155

 

L'histoire d'un jeune homme, commis de cuisine le jour et monte-en-l'air la nuit, qui s'introduit chez les notables pour leur dérober toutes sortes d'objets, nous rappelle Arsène Lupin. L'histoire est là. Ce n'est pas seulement une histoire, c'est une écriture, un graphisme calme et tranquille en noir et blanc.

 

Un chef-d'œuvre.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans du champ du signe
commenter cet article

commentaires

sophie 28/10/2016 16:10

A voir absolument, l'exposition Esprit Manga, l'héritage de l'estampe, à Nay dans les Pyrénées-Atlantiques
dessins du Voleur d'Estampes mis en parallèle avec les célèbres vues du Tokaido d'Hiroshige.
c'est gratuit et jusqu'au 31 décembre !

Lou de Libellus 28/10/2016 18:48

Merci pour l'information, je vais la relayer.

des pas perdus 01/05/2016 11:20

Quel enthousiasme ! Le graphisme est superbe.

Lou de Libellus 01/05/2016 11:51

Un artiste !

Yueyin 01/05/2016 06:57

Tres beau graphisme, ça fait envie :-)

Lou de Libellus 01/05/2016 09:11

Tu ne serais pas déçue et nous connaissons ta culture nipponne.

 


 
Handicap International

un clic sur les images