Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 01:15
Romans grecs et latins – étrangement modernes

Romans grecs et latins, Sous la direction de Romain Brethes et Jean-Philippe Guez, Traductions nouvelles : Dimitri Kasprzyk, Liza Méry, Danielle Van Mal-Maeder, Les Belles Lettres, 2016

 

Depuis l’édition de Pierre Grimal dans La Bibliothèque de la Pléiade, en 1958, les romans antiques, grecs et latins, n’avaient pas fait l’objet d’une nouvelle édition intégrale dans une traduction nouvelle.

Ces œuvres, célébrées depuis l’époque byzantine jusqu’au XIXe siècle, demeuraient dans l'ombre.

Le présent ouvrage remet à l'honneur des œuvres étrangement modernes, dans une traduction qui restitue à merveille le style original de chaque auteur. Dans Chéréas et Callirhoé de Chariton, on goûtera la subtile peinture des sentiments, un peu comme dans La Princesse de Clèves. Avec Leucippé et Clitophon d’Achille Tatius, on lira la subversion des codes romanesques – avant Diderot ou Laurence Sterne. On connaîtra la démesure dans Les Ethiopiques, le roman fleuve d’Héliodore.

Une préface de Barbara Cassin, philosophe, et une longue introduction générale permettent au lecteur de comprendre le contexte de création de ces œuvres. Chaque roman s’accompagne d’une introduction et d’une bibliographie, qui tiennent compte des derniers acquis de la recherche, dans un domaine très actif des études anciennes. Enfin, le tout comporte des cartes et des index, ainsi que des notes pour éclairer le lecteur sur les réalités du monde gréco-romain.

 

Chariton d'Aphrodisias, Chéréas et Callirhoé

 

Chariton, probablement originaire d'Aphrodisias en Carie, au IIe siècle, ne nous est connu que par son roman Chéréas et Callirhoé dont il ouvre ainsi la narration :

 

Je m'appelle Chariton d'Aphrodisias et je suis le secrétaire du rhéteur Athénagore. Je vais raconter l'histoire d'un amour passionné qui naquit à Syracuse.

 

Le titre de secrétaire évoquerait plutôt la fonction d'un avocat, un consigliere. Toutefois, le style de l'œuvre, la richesse de l'écriture, l'érudition du narrateur s'accorderaient mieux avec la culture d'un fin lettré – peut-être même y a-t-il plusieurs auteurs derrière un seul nom.

 

Les deux personnages principaux du roman sont Callirhoé, fille d'Hermocrate, stratège de Syracuse, et Chéréas, fils d'Ariston, deuxième grande personnalité de la ville et rival d'Hermocrate dans la lutte pour le pouvoir. Tous deux sont jeunes et, comme la plupart des héros des romans d'amour grecs, surpassent en beauté tous les jeunes gens de leur âge. Callirhoé porte le nom d'une Néréide et sa beauté est divine comme celle d'Aphrodite Parthénos elle-même. Cette beauté lui attire bien des malheurs tout au long de l'histoire, car tout le monde tombe amoureux d'elle et il s'ensuit moult tribulations avant une fin heureuse qui réunit les deux jeunes amants.

 

Chéréas et Callirhoé est l'archétype des romans grecs et latins, à la source du roman picaresque – le roman d'apprentissage, appelé aussi roman de formation ou roman d’éducation.

 

- - -

 

Xénophon d'Éphèse, Les Éphésiaques

 

On ne sait pratiquement rien de Xénophon d'Éphèse, auteur présumé du roman daté du IIe ou IIIe siècle.

 

Antheia et Habrocomès, deux adolescents d'Ephèse, sont amoureux l'un de l'autre. L'oracle d'Apollon de Colophon prédit qu'ils traverseront de nombreuses épreuves avant de connaître le bonheur. Pour leur épargner les tourments annoncés, leurs parents les marient aussitôt et les envoient en Egypte. Mais près de Rhodes ils sont capturés par des pirates et emmenés à Tyr. Manto, fille de leur maître Apsyrtos, tombe amoureuse d'Habrocomès, mais comme il repousse ses avances, elle se venge en l'accusant d'une tentative de viol. Habrocomès est soumis à la torture. Manto se marie à un certain Mœris et part vivre avec lui à Antioche en emmenant Antheia que son père lui a offerte : elle la donne comme épouse à un chevrier sous la promesse de ne pas consommer le mariage. Seulement, Mœris est tombé amoureux d'Antheia ! Manto, folle de rage, commande à Lampon d'emmener la jeune fille dans la forêt et de la tuer. La prenant en pitié, le chevrier se contente de la vendre à des marchands de Cilicie. Le navire de ceux-ci fait naufrage et les survivants, dont Antheia, sont capturés sur le rivage par Hippothoos, un brigand...

Soyez tranquille, tout finit bien.

 

- - -

 

Pétrone, Le Satyricon

 

Le Satyricon est un roman satirique écrit en latin et attribué, non sans controverse, à Pétrone. Le roman est considéré comme l'un des premiers de la littérature à mêler vers et prose, latin classique et vulgaire. Il est constitué par un récit-cadre, Les Aventures d'Encolpe et trois récits enchâssés, L'Ephèbe de Pergame, La Matrone d'Ephèse et Le Festin chez Trimalcion, autant d'intrigues promises à la postérité.

 

Dans une Rome décadente, le récit conte les aventures de deux jeunes gens, Encolpe et Ascylte, ainsi que du jeune amant du premier, l'adolescent Giton. Encolpe a été frappé d'impuissance par le dieu Priape alors que son ami et rival, Ascylte, convoite l'amour de Giton. Au cours de leurs pérégrinations, ils sont invités à un splendide festin organisé par un riche affranchi, Trimalcion, de chez qui ils s'échappent. Rejoints par le poète Eumolpe, ils embarquent et font naufrage, à la suite d'une tempête, près de Crotone. Encolpe fait la rencontre de Circé, une habitante de Crotone, mais, frappé de nouveau d'impuissance, il décide d'aller se faire soigner chez Œnothéa, prêtresse de Priape...

 

L'auteur aurait été un proche de Néron ou le secrétaire de Pline le Jeune, peut-être un Massaliote – ou encore son nom serait le nom de plume de plusieurs auteurs.

 

Le Satyricon préfigure clairement le roman picaresque – une innovation littéraire pour l'Antiquité. Le texte est issu de plusieurs manuscrits dont les cheminements sont encore obscurs.

 

- - -

 

Achille Tatius, Leucippé et Clitophon

 

Achille Tatius est un écrivain grec ayant probablement vécu au IIe ou IIIe siècle. Il est connu comme l'auteur d'un roman, Leucippé et Clitophon, mais il également d'une Introduction aux Phénomènes d'Aratos.

 

Divisé en huit livres, le roman raconte les aventures d'un couple de jeunes gens originaires de Tyr et de Byzance dans leurs pérégrinations en Egypte et à Ephèse.

 

Le récit principal est fait par Clitophon à un premier narrateur anonyme. Promis à sa demi-sœur Calligoné, le jeune Tyrien tombe amoureux de sa cousine Leucippé, venue de Byzance quelques jours avant le mariage. Heureusement, un jeune homme de Byzance appelé Callisthénès, venu enlever Leucippé dont on lui avait vanté la beauté, s'est trompé et est parti avec Calligoné. Clitophon se glisse de nuit dans la chambre de Leucippé, mais ils sont surpris par la mère, avertie par un songe. Les deux amants s'enfuient de Tyr par mer, mais ils font naufrage en Egypte, où ils sont capturés par des brigands, qui veulent offrir Leucippé en sacrifice. Croyant la chose faite, Clitophon est sur le point de se suicider sur la tombe de sa maîtresse, mais le sacrifice est en réalité une mascarade mise en scène par des amis. Des soldats égyptiens secourent les captifs, mais leur officier tombe amoureux de Leucippé, recherchée d'ailleurs par plusieurs autres prétendants. L'un d'entre eux lui a fait boire un philtre d'amour, qui l'a rendue folle, jusqu'à ce qu'un antidote lui soit administré par un certain Chairéas. Mais alors qu'ils gagnent Alexandrie, Chairéas enlève Leucippé sur son navire. Clitophon les poursuit, mais il voit depuis son navire la jeune fille se faire – apparemment – décapiter, son corps jeté en mer.

Revenu totalement désespéré à Alexandrie, Clitophon est courtisé par une veuve d'Ephèse, Mélité, qui le convainc de l'épouser et de repartir avec elle à Ephèse. Mais tout juste arrivé à Ephèse, il y retrouve Leucippé, qui n'était pas morte – c'est une autre femme qui a été décapitée à sa place, ouf !. Alors que Mélité et Clitophon couchent ensemble, le mari de la dernière, lui aussi encore en vie, réapparaît. Il tente par la suite de violer Leucippé, devenue la servante de Mélité et de faire accuser Clitophon du meurtre de Leucippé. Finalement l'innocence de Clitophon est prouvée dans un procès, ainsi que la virginité de Leucippé – dans le temple d'Artémis. Le père de Leucippé, arrivé à Ephèse, donne sa bénédiction pour le mariage. Clitophon et Leucippé vont se marier à Byzance.

 

- - -

 

Apulée, Les Métamorphoses

 

Apulée, né vers 123 à Madaure, actuelle M'daourouch au nord-est de l'Algérie, est un écrivain, orateur et philosophe médio-platonicien.

Les Métamorphoses, ou L'Ane d'or, est daté du IIe siècle.

 

Le héros, un aristocrate prénommé Lucius, connaît différentes aventures, après que sa maîtresse, Photis, l'a transformé en âne par accident. Il apprend que, pour retrouver sa forme humaine, il doit manger des roses. Ses diverses aventures malheureuses et burlesques au cours de cette quête des roses sont l'occasion pour Lucius d'apprendre et de raconter au lecteur de nombreuses histoires, le mythe de Psyché et de Cupidon, la marâtre empoisonneuse, la bru sanglante, mêlant l'érotisme aux crimes sanglants et à la magie. Le voyage de Lucius est comme un voyage spirituel, une initiation à la magie en même temps qu'une mise à distance de la sorcellerie par le comique.

 

- - -

 

Longus, Daphnis et Chloé

 

Tout ce que nous savons de Longus figure dans son œuvre. Il se présente comme un chasseur découvrant par hasard, à Lesbos, dans un sanctuaire, un tableau représentant l'allégorie de l'Amour. Il se le fait expliquer par un guide local, et décide de composer un récit sur le sujet. Le roman est daté du IIe ou IIIe siècle.

 

Daphnis et Chloé est présenté dans les manuscrits comme un ensemble de pastorales de Longus. La chasse est alors un loisir de riche citadin. Par ailleurs, la curiosité dont il fait preuve dans le sanctuaire semble montrer qu’il s’agit d’un homme cultivé. On peut s’interroger sur son origine, ses notations sur l’île de Lesbos paraissant le fait d’un étranger.

 

Le roman, fortement inspiré par la poésie bucolique et également par les Idylles de Théocrite, se déroule sur quatre livres. Le sujet se distingue par son décor bucolique et l’ironie constante qui préside au déroulement de l’action. Celle-ci a lieu dans la campagne, près de la cité de Mytilène sur l'île de Lesbos. Daphnis est un jeune chevrier, enfant trouvé – dans un bosquet de laurier, d'où son nom, du grec δάφνη, laurier. Chloé est une bergère, également enfant trouvée. Ils s’éprennent l’un de l’autre mais de multiples rebondissements les empêchent d’assouvir leur amour. C'est avant tout leur éducation sentimentale qui est décrite tout au long de ces péripéties.

 

- - -

 

Héliodore, Les Ethiopiques

 

Héliodore est un écrivain syrien de langue grecque ayant vécu au IIIe ou IVe siècle, auteur d'un roman intitulé Les Éthiopiques ou Les Amours de Théagène et Chariclée.

 

C'est l'histoire d'une princesse d'Ethiopie – la Nubie, à l'époque –, abandonnée à sa naissance par sa mère la reine Persina et transportée à Delphes où elle est élevée par le Grec Chariclès sous le nom de Chariclée et devient prêtresse d'Artémis. Assistant à des jeux gymniques à Athènes, elle rencontre Théagène, un jeune Thessalien qui y concourt, et ils s'éprennent l'un de l'autre. Pour obéir à un oracle, ils quittent Delphes sous la conduite du sage égyptien Calasiris, et après plusieurs aventures en mer sont jetés par un naufrage en Egypte, sur les bouches du Nil. Ils traversent alors de rudes épreuves, tantôt ensemble, tantôt séparés, notamment du fait de la passion qu'Arsacé, femme du satrape d'Egypte, Oroondatès, conçoit pour Théagène. Prisonniers des Perses, ils sont finalement capturés par l'armée du roi Hydaspe et conduits à Méroé, capitale de l'Ethiopie. Inconnus, ils sont sur le point d'être immolés au soleil quand Chariclès arrive de Grèce et la reconnaissance attendue a lieu. L'histoire finit par le mariage des héros, qui se sont gardés fidèles l'un à l'autre.

Le récit est nourri de nombreux rebondissements et du pittoresque de ses descriptions. Il est illustré de réminiscences d'Homère et d'Euripide.

Michael Levy, The Ancient Greek Lyre, 2010

Romans grecs et latins – étrangement modernes

2016, année grecque, avec Cryssilda et Yueyin !

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

Yueyin 16/11/2016 06:38

Quel programme :-)

Lou de Libellus 16/11/2016 13:44

Et je lis lentement !

des pas perdus 13/11/2016 09:10

Intéressant de retourner aux sources.
Ce sont des textes complets ?

Lou de Libellus 13/11/2016 16:53

Oui, avec des introductions, des notes, 1234 pages ! Et ce n'est pas une édition bilingue.

 


 
Handicap International

un clic sur les images