Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 10:27

A Thom

Oh my god ! I made a MONSTER...
Thom Le Golb, River of No Return.

[Thom Le Golb (Le Crossover) dont les facéties éditoriales avaient fait reconnaître le génie post-postmoderne, même pour ses amis, a exhumé de ses tiroirs en charade un synopsis / remake de L'Histoire sans fin - en français, Tag for ever. Le scénario du pilote a été confié à Cuné et jdm qui, pour des raisons techniques, ont créé, l'une et l'un, leur chaîne singulière en toute interdépendance. Thom Le Golb s'est alors trouvé piégé dans l'énigme posée par jdm et Idothée, alors que le code tenait seulement à de fragiles accords grammaticaux et autres menus artifices dissimulant l'identité d'IdoT/jdm, désormais révélée]

[[défense et illustration]]

Et puis merde !
Si Claude n'avait pas dit ces trois mots là, juste à ce moment-là, je ne me serais pas fâchée comme ça !
Maintenant, tout est calme, y a plus qu'moi qui galère dans la chambre, entre l'lit, la table, l'bahut, la commode et l'lit, la table...
J'ai mis l'bahut cont'la porte pour êt'tranquille, même si ça les empêche pas d'entrer. C'est surtout pour le bégonia que j'regrette. Tout'manière, avec Claude, c'est fini d'puis que j'ai rencontré Dominique, que j'suis raide dingue de Dominique. L'a jamais accepté. Moi, j'pouvais plus. Claude, tu vois, c'est le genre intello. Prends le bégonia, c'est toujours moi qui m'en occupe, pour l'arroser, l'tailler, l'rempoter, c'est comme ça qu'il est devenu aussi balèze. Claude, c'était même pas la peine de lui en parler, vu qu'Proust en parle pas dans 'les jeunes filles à l'ombre des fleurs', un machin à t'faire passer l'goût des fleurs et des jeunes filles.
Le bégonia, c'était la voisine qu'en avait rapporté d'chez elle, au Cameroun. J'y avais pris un'bouture et il avait démarré. Y s'plaisait là, sur la fenêtre. Devant, j'avais mis la table qui venait d'chez l'brocanteur normand qu'avait fait aussi l'bahut breton et la commode. Y s'plaisait et y m'plaisait.
Alors, hier soir, au moment où Claude a fait -
_ grotesque ton bégonia !
- ça m'a pas plu.
J'ai mis l'bahut breton du normand devant la porte. Il a pas tous les morceaux d'la même époque, mais y m'plaît comme ça. La commode aussi. C'est du Louis XV rustique Napoléon III, paraît.
Maintenant, c'est calme. Y a qu'moi qui respire. Je sais qu'y vont venir. C'est pas pour le bégonia. C'est pour Claude qui bouge plus, c'te conne, depuis hier soir, el'reste là coincée contre la commode, la tête à l'envers, sous l'bégonia.
Grotesque.

(legenda sequenda)

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus jdm - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

Idothée 17/04/2008 20:02

Assez d'accord sur Proust :s Mais où est Corto ???(un mien ami souvent parti Corto : )Je suis trèèèèèèèèèèès lente, je reviens quand j'ai compris : )(pauvre Claude, les intello risquent souvent de mourir bêtement "la tête coincée sous un strapontin" )

jdm 17/04/2008 20:48



Un peu de patience, jeune fleur ;)



 


 
Handicap International

un clic sur les images