Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 17:20

 

I'm not a journalist. I just want to understand.

 

C'est ainsi que se présente Samira Goetschel dans son film Our own private Bin Laden, produit en 2005 par Chastè Films Inc., à Toronto, où elle vit depuis 2002.

 

Ben Laden : une conséquence de la guerre froide ? est diffusé sur Planète depuis hier soir et encore le 11/09 à 1 h 40, le 12/09 à 14 h 35, le 13/09 à 18 h 45, le 16/09 à 23 h 20.


Samira Goetschel est née en Iran.

En 1979, arrive au pouvoir le libérateur Rouhollah Mousavi Khomeini, installé en France depuis 1978 à Neauphle-le-Château avec un simple visa de touriste : le père de Samira est exécuté, la famille s'enfuit vers les Etats-Unis où elle vit en paix, loin de l'intégrisme musulman, jusqu'en 2001, le 11 septembre…

En 1992, elle obtient son BFA, NYU, pour son premier film d'école, en 1999, son Master of Arts, Columbia University.

… 11 septembre 2001, terreur, pourquoi ?

 

Samira Goetschel veut comprendre.

D'où vient Ben Laden ?

Pendant trois ans, elle cherche, obtient et conduit des entretiens avec les maîtres d'œuvre de notre histoire sur le terrain, les machinistes en coulisses, les observateurs critiques.

Qui ? Pourquoi ?

Aux ficelles, l'Occident. Against communism.

 

 

Cast

 

Stinking stars

 

Stansfield Turner [plus loin : ST]
Directeur de la CIA de 1977 à1981

Zbigniew Brzezinski [ZB]
Conseiller de Jimmy Carter pour la sécurité nationale

 

Co-starring

 

Jack Blum [JB]

Ancien conseiller auprès du Sénat américain sur le terrorisme, le trafic de drogue et les opérations spéciales

 

Milton Bearden [MB]
Ancien chef  de division de la CIA Chief pour l'URSS et l'Europe de l'est, Chef d'antenne au Pakistan de 1985 à 1989, sur ordre de William Casey *, Directeur de la CIA de 1981 à 1987, sous l'administration de Ronald Reagan


 
Milton et son équipe de libérateurs

 

* [MB] C'était un homme d'une grande moralité […] C'était un catholique qui allait régulièrement à la messe, le mercredi, le jeudi ou le samedi.

 

Guest star

 

Noam Chomsky [NC]
Linguiste et philosophe politique

 

Et bien d'autres…

 

[Jimmy Carter a refusé de comparaître]

 

 

En écoutant, en lisant.

 

[Samira Goetschel] Quelle différence y a-t-il entre tuer au nom de l'islam et tuer au nom de la démocratie ?

[ST] Je ne vous répondrai pas, c'est une question polémique, vous voulez me piéger.

[SG] Non, je voudrais juste essayer de comprendre.

 

Offrez un appât à l'ennemi pour le leurrer, feignez la confusion, puis écrasez-le.

Sun Tzu, L'Art de la guerre, 134-118 av. J.-C.

[ZB] D'abord vous devriez poser vos questions de façon plus intelligente, j'aurais moins de mal à y répondre.

 

Les établissements bancaires sont plus dangereux que les armées de métier.

Thomas Jefferson

 

BCCI, des milliards de dollars négociés chez les pauvres, dans les échanges d'armes contre stupéfiants (pavot, opium, héroïne), pour les riches qui font l'aumône à bon compte.

 

Samira se perd dans ces histoires d'opérations secrètes, de gouvernements complices, de banques corrompues, de trafic international d'armes et de drogue.

 

[Alain Labrousse, Directeur de l'Observatoire géopolitique des drogues – OGD] En effet, les mêmes camions qui s'appelaient National Logistic Cell [ndlr : NLC] livraient des armes en Afghanistan et revenaient chargés d'opium

… ce qui est reconnu par MB

 

Même stratégie, à la même époque, en Afrique : Jimmy Carter, salué par le peuple dans ces contrées comme le héros des droits de l'homme, apportait au peuple de maigres subsides, non désintéressés, des miettes de ce que la BCCI avait récolté auprès de ces pays pauvres.

Les riches ne s'enrichissent que du fait que les pauvres s'appauvrissent – ce n'est pas de la tautologie, c'est de l'arithmétique.

 

La recherche s'accomplit. Dès 1945, les Etats-Unis ont amorcé une politique d'effacement des pays communistes. En 1979, l'Amérique apporte une aide financière et militaire massive aux moudjahiddines afghans et en fait l'instrument de leur volonté d'écraser les Soviétiques. Les Talibans étaient considérés comme négligeables.

 

Où allons-nous ?

 

Le Seigneur n'a pas jugé bon de ne mettre le pétrole et le gaz que sur des territoires occupés par des régimes élus démocratiquement et amis des Etats-Unis…

Mais nous allons là où les affaires se font.

Dick Cheney

 

Les affaires : 80% de bénéfices sur le baril de pétrole (avant raffinage, taxes et autres amuse-gueule), le profit est le fondement du marché dans une économie où le travail est seulement valeur d'échange, l'échange est autorisé par l'islam. La religion n'est qu'un décor idéologique couvrant l'affrontement mimétique des systèmes à la conquête du marché.

 

Alors ? Ben Laden, une création de l'Occident (w'o done 'im ?) ? Un mythe produit par les médias ? Ben Laden se vend bien, en T-shirt, et fait vendre des journaux et des antennes.

 

Qu'aurait été le 11 septembre sans la télévision ?

Jacques Derrida

 

[NC] rappelle que nous ne vivons pas en démocratie mais en polyarchie : les décisions sont prises par un petit groupe influent et ratifiées par le peuple, l'intérêt national est celui des riches et des puissants.

 

[JB] dénonce la politique de l'Occident au Moyen-Orient, un ensemble de pays corrompus et pourris par l'analphabétisme, l'esclavage, la maltraitance des enfants, où l'on choisit parmi les voyous qui dirigent ce chaos celui qui sera de notre côté.

 

[NC] reprend : ce sont les Etats-Unis, qui, sous le maquillage constitutionnel, dirigent les marionnettes. Et si les pantins ne parviennent pas à contrôler leurs peuples, on intervient par la force.

 

Nous devons nous réserver le droit de bombarder les nègres.

Lloyd George, Premier ministre britannique de 1916 à 1922

 

Les nègres d'aujourd'hui sont aussi des Kurdes, des Irakiens…

 

Avec la chute du mur de Berlin, la guerre en Tchétchénie, l'islam conquérant en Bosnie, le conflit continue, extrême entre les extrêmes, mimétique.

 

La philosophie politique de Ben Laden ? Etablir le djihad par le chaos comme philosophie politique universelle.

 

[JB] résume : quelle erreur ! quelles conséquences !

 

[MB] Pourquoi ont-ils fait ça ?

 

[Samira Goetschel] Combien de temps allons-nous encore continuer à croire à ce mythe ? Si nous voulons le briser, peut-être faut-il commencer par tuer le Ben Laden tapi en chacun de nous.

[our own private Bin Laden]

 

Ou bien chasser les libérateurs de nos plages ?

 

On l'a compris, on n'aura pas libéré l'Occident de l'araignée rouge - image chère aux anciens combattants d'Occident, devenu Ordre Nouveau (refondu en FN) sous l'égide de Gérard Longuet, conseiller de Nicolas Sarkozy de 2005 à 2007 et actuellement, depuis le 07 juillet, président du groupe UMP au Sénat – ni l'Inde, l'Indochine, l'Afrique de l'affreux colonialisme (affreusement coûteux pour l'Occident selon l'étude clairement informée de Jacques Marseille) pour les beaux yeux de Marianne ou de sa sœur née Bartholdi.

Ce n'est pas de liberté qu'il s'agit, mais de libéralisme.

Les faux amis…

 

Ils chantent le Peuple, le Peuple outragé ! le Peuple brisé ! le Peuple martyrisé ! mais le Peuple libéré !... libéré par lui-même, avec le concours des armées de la Phynance…

[Charles, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font.]

 

+++

 

Ne manquez pas notre prochain épisode : Du plan Marshall aux îles Marshall, les bébés méduses. hhH

 

En attendant, plongeons-nous dans la didactique en solution instable --- et quel était le petit nom de Molière, hein ?

  


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lou 10/09/2009 07:39

 Oui, pour le bisou ? french kiss ?C'est vrai qu'hier, pendant que le chat n'était pas là, nous avons bien dansé.Pour le (t)agaga(t), il y a déjà quelqu'un en lice. Pour le suivi (le/la) suivant(e), elle serait embarrassée ; si tu es victime volontaire, elle le saura et elle sera embarrassée parce qu'elle pensait à un oulipien, pure race, inscrit au LOF, mais --- si on peut rester en famille, sur o-b... tu verras ensuite...A bientôt, Yosemite.[j'ai un peu négligé mes blinks ces derniers temps, je m'inviterai chez toi aujourd'hui, pour le thé ?] 

yosemite. 09/09/2009 23:36

quoi ?y a pas de commentaires ?si je n'avais tenté de faire un bisou à Thom il y a quelques heures, je crois que je t'aurais pris dans mes bras...mais après, je crois que je vais passer pour un je ne sais quoi.bel article.merci.et il faut que j'aille voir de plus près ce taggat précédent, qui m'a l'air fort alléchant.

 


 
Handicap International

un clic sur les images