Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 00:01

 

Caryl Ferey, Chérie noire

Caryl Férey, Chérie noire, illustré par Charles Berbérian, Les petits polars du Monde, 2013

 

Caryl Férey

Caryl Férey a grandi en Bretagne et voyagé de par le monde en écoutant The Clash.

 

Charles Berberian h357

Charles Berbérian est né en 1959 à Bagdad.

 

 

The Clash, Train In Vain, 1979

 

J'ai grandi dans une Roumanie ravagée, avec des parents qui l'étaient tout autant.

Notre bien-aimé dictateur ayant décidé, dans les années quatre-vingts, de raser tous les villages du pays pour y construire des fermes d’État selon un modèle communiste cher à son esprit malade, mes parents et moi-même vîmes arriver une armée de bulldozers patriotiques, chargés de rayer de la carte non seulement notre maison, mais aussi celle des voisins – de pauvres hères dépenaillés tout aussi dépassés par l'Histoire – avec le bourg qui constituait notre seul point d'ancrage avec le reste du monde (communiste), jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de notre présent, de notre passé, pour le plus grand bien, parait-il, de notre futur.

 

Un père violent, une mère soumise, un Camarade Directeur de l'école dont le sexe avait une odeur de pneu brûlé, de la cervelle qui gicle, chaude, gluante, dans la cuisine familiale, un hôpital psychiatrique qui a tout d'une prison, tout, Elena a tout connu dès son plus jeune âge, et elle s'en est sortie grâce à un artiste homosexuel amant d'un membre influent du Parti.

 

L'Enfance rouge, c'est l'histoire de Milena devenue l'auteur à succès d'un premier livre.

 

Si vous avez aimé mon histoire, vous êtes l'un des trois cent cinquante mille lecteurs qui ont acheté mon livre, L'Enfance rouge.

 

Un tel succès est dû à un story telling d'autant plus efficace qu'il tient du vécu. Et du mensonge. Milena a tout inventé, personne ne le sait, personne. Personne ne pourrait le savoir, jusqu'à la rencontre d'un navigateur roumain. A Brest, où conduit le train, l'Orient-Express, bien entendu.

 

Un magnat de la presse a eu l'idée de réunir les plus grands auteurs de roman noir pour un challenge lié à une course nautique autour du pôle Nord. Ils sont huit, dont Milena, au départ. Le Roumain a bien connu le village décrit dans L'Enfance rouge, trop bien. S'il parle, c'est la fin de la belle histoire.

 

Milena h357

Milena a l’œil.

 

Il s'ensuit un joyeux, logique et méthodique massacre, avec de vrais morceaux de cervelle qui gicle.

 

Une nouvelle à clés ? Saurez-vous dévoiler les visages derrière les masques ?

 

Un jour, peut-être, on découvrira que Lou de Libellus n'est qu'un conteur. Un jour... hélas ! pour le découvreur.

 

Les petits polars du Monde, treize, comme il se doit, nouvelles, constituent un recueil de perles rares dues aux meilleurs esprits noirs, dont Jean-Bernard Pouy et Marc Villard – déjà cités dans Libellus.

Les illustrations valent le voyage en même temps que les textes.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

yueyin 20/01/2014 09:25


Ah mais j'ai un Caryl Ferey dans mes petits polars du Monde de Lou :-)

Lou de Libellus 20/01/2014 10:11



 


Oui ! C'était La famille nucléaire. Très rusé. Et ça descend sec - on est dans une cave.


J'ai choisi Chérie noire, dont je pouvais faire un pastiche - Repasser les ordures -, le tout pour le service de John Le Carré et de Sa Majesté, of course. Plus que trois
jours... ce sera nul.


 



des pas perdus 11/01/2014 17:53


Lou de Libellus, à mon avis c'est un pseudo ;-)

Lou de Libellus 11/01/2014 18:01



 


T'es mort !


 


Je t'ai dit que j'avais noté Iain Levison. Je suis d'une humeur noire,
limite camerounaise : - )


 



Le gentil 11/01/2014 07:07


Cher ami Lou amateur de virgule, ne vaudrait-il pas mieux écrire : "Les illustrations valent le voyage, [virgule] en même temps que les textes", c'est-à-dire que les illustrations et les textes
valent le voyage, alors que "les illustrations valent le voyage en même temps que les textes" (no virgule) signifie que les illustrations valent le voyage et les textes. Deux pour le prix d'un,
en quelque sorte : mais en cette période de soldes...

Lou de Libellus 11/01/2014 11:11



 


Exactement, Le gentil, les illustrations valent le voyage en même temps que les textes. Alors, que penses-tu de cette collection ? Connais-tu tous les volumes ? Au moins, pour Chérie
noire, as-tu trouvé ceux qui se cachent derrière les personnages ? Ce sont des confrères de Caryl. Entre eux, la seule cervelle qui gicle est celle qui leur permet d'écrire - en même temps
que l'encre, la cervelle. Et si certains sont un peu âgés, il ne leur déplaît pas qu'on le dise, n'était ce foutu lumbago. Cette dernière citation ne peut être comprise que de ceux qui
ont lu toutes les nouvelles, en même temps que toi et moi.


A propos (dit-on, hors propos), quelles nouvelles de nos amis ? Que sont nos amis devenus ? Cloclo, l'ami des bêtes, Lulu, le rayonnant, Riton, l'humaniste ? Nous pourrions les inviter à un
"spécial blanc-cass" chez Mimile - si tu veux bien collaborer.


 


Sais-tu qu'il m'a été dit que nos commentaires, les tiens en même temps que les miens, étaient incompréhensibles ?


 



 


 
Handicap International

un clic sur les images