Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 18:15

 

Dimanche 23 janvier 2011

Absentéisme scolaire : publication du décret permettant la suspension des allocations familiales

 

Dans un communiqué commun, le ministre de l'éducation nationale Luc Chatel et la ministre des Solidarités [non, ceux du fond de l'étang, ne riez pas !] Roselyne Bachelot soulignent que la publication du décret "montre l'engagement continu du gouvernement pour favoriser la responsabilisation des parents d'élèves et leur implication dans la scolarité de leur enfant". Sans cette implication, "l'Ecole ne pourra à elle seule ramener les quelque 300 000 élèves absentéistes dans les établissements scolaires"

 

300 000 élèves absentéistes, ce n'est plus de l'absentéisme, c'est de la désertion.

Pourquoi ces 300.000 résistants prennent-ils le maquis ?

__

 

En remontant le fil

 

De la démocratie directe en temps de crise_04 – suffrage ou servage ?

De la démocratie directe en temps de crise_03 – Jean-Paul Brighelli est-il un vieux crétin ?

De la démocratie directe en temps de crise_02 – la philosophie au comptoir

De la démocratie directe en temps de crise_01 – La Journée de la jupe

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus lou - dans de maintenant
commenter cet article

commentaires

Jimidi 23/01/2011 23:12


Je pense que l'étape d'après, ce sera de payer les élèves.


lou 24/01/2011 04:22



 


Oui. Non pas les payer au mérite, cela s'est fait et c'est injuste pour le 5e ou le 10e de la classe qui peut être aussi bon que le 1er. Mais il y a déjà eu cette idée : considérer que le temps
des études est un temps de travail et pourrait être rémunéré - en remplacement des allocations familiales, parce que la rémunération ainsi apportée aux jeunes gens leur donnerait une autonomie
financière.
Encore faut-il que ces jeunes étudiants soient présents au collège et au lycée et à l'université, c'est à dire qu'ils en aient la volonté et la capacité. Or, le problème, c'est qu'on n'apprend
plus à lire au CP. On compte, en moyenne (rappelons à nos jeunes lecteurs qu'une moyenne est une chose qui n'existe pas - il faudrait en faire une page), 20% d'analphabètes. Je choisis mes mots,
c'est connu. Un analphabète est une personne qui ne peut même pas réciter l'alphabet en un arpège impeccable. Et nous ne chercherons même plus à compter ceux qui peuvent faire l'exercice de Z à
A. Comment ces enfants (à l'entrée en classe de Sixième, on peut parler d'enfants), comment ces jeunes gens (en classe de Seconde) pourraient-ils suivre des cours, même dans un programme allégé,
dans des sections à effectif réduit ? S'ils fuient l'école, c'est qu'à défaut d'être instruits, ils sont intelligents. Leur ignorance n'est-elle pas cultivée par le syndicat ?


 



 


 
Handicap International

un clic sur les images