Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:59

 

 

Nino Ferrer, Le Sud (1974), in Concert chez Harry, 1995

 

Quoi qu'a dit ? - A dit rin.
Quoi qu'a fait ? - A fait rin.
A quoi qu'a pense ? - A pense à rin.

Pourquoi qu'a dit rin ?
Pourquoi qu'a fait rin ?
Pourquoi qu'a pense à rin ?

- A' xiste pas.

Jean Tardieu, La môme néant, in Monsieur Monsieur, 1951


A reva ?

- A cauchemara.


Le réchauffement climatique, l'énergie propre, l'atome pacifique. Poubelle, déchets. On dirait la Hague, le temps dure son temps et la vie du plutonium sûrement plus d'un million d'années, c'est pas toujours l'été.


Le Sud
, 1974. L'arrivée de l'accordéoniste sans nom (un joli nom d'emprunt, aurait dit De Gaulle), le tout nucléaire. Comment s'en débarrasser ?


Laure Noualhat et Eric Guéret, Déchets, le cauchemar du nucléaire, 2009.

Une croisière sur le Becquerel, de la rivière Columbia (Hanford, l'endroit le plus contaminé du monde occidental, la source d'Hiroshima et de Nagasaki) à la Sibérie en passant par Mayak (ville secrète de l'Oural, après l'explosion d'une cuve de déchets en 1957) et La Hague.

Délirant, conclut Hubert Reeves.


A voir sur ARTE+7, encore quelques jours, ou en DVD.

Un commentaire ? L'ignorance crasse des candidats Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy au cours de leur ultime rencontre avant l'urne ? C'est dans le film. Un exposé très simple sur le fonctionnement des centrales nucléaires ? C'est dans le film (pour avant et pendantaprès, même le directeur d'Areva ne trouve pas les mots).


Confiance !

Le Directeur du CEA le dit.


Ceux qui ont un peu étudié l'histoire avant notre histoire savent qu'il ne manque pas seulement un chaînon, il y a des tunnels de silence de milliers d'années, dans les siècles…


Dérivance.


La descente invitée de Roman Polanski. L'ascension médiatique de Jean (qu'il est joli garçon, l'élu à son papa – c'est de, presque, Georges Fourest). Le soleil est au vert, on passe [en version intégrale].

 


Hubert Félix Thiéfaine, Alligator 427, in album Autorisation de délirer, 1979


Avec la complicité de Monsieur Kiki.


Et une œuvre presque inédite de Lou, ici dévoilée.



 

Alice Cooper, Nuclear Infected, Live, 1980.

I'm nuclear infected
I really don't mind
I just go out when the sun goes down
And have a real good time.

Thanks to Grisé

- his version :

I'm nuclear infamished

I need something to eat
A China Syndrome salad

with plutonium&cheese.

Avec les images

Avec le texte

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lou 17/10/2009 17:55



 
Merci, Grisé, de ta contribution (ajoutée après l'Escargolio trash) !


Yueyin,
oui, j'aime Le Chat Noir ;)

Au cas, fort improbable, où ma citation en à-peu-près ne serait pas claire, voici le chef-d'oeuvre :

Le Cid

Le palais de Gormaz, comte et gobernador,
Est en deuil : pour jamais dort couché sous la pierre
L'l’hidalgo dont le sang a rougi la rapière
de Rodrigue appelé le Cid Campeador.

Le soir tombe. Invoquant les deux saints Paul et Pierre
Chimène, en voiles noirs, s’accoude au mirador
Et ses yeux dont les pleurs ont brûlé la paupière
Regardent, sans rien voir, mourir le soleil d’or..

Mais un éclair, soudain, fulgure en sa prunelle :
Sur la plaza Rodrigue est debout devant elle !
Impassible et hautain, drapé dans sa capa,

Le héros meurtrier à pas lents se promène :
" Dieu ! " soupire à part soi la plaintive Chimène,
" Qu’il est joli garçon l’assassin de Papa ! "
Georges Fourest, La Négresse blonde (1911), éditions José Corti

Pour Escargolio, c'était un essai à l'aquarelle, le vent a tourné...
 



yueyin 17/10/2009 13:51


Ah monsieur Lou vous connaissez Georges Fourest, vous êtes un vrai chat (sinon franchement la tête d'escargolio après ingestion de plutonium présage mal de l'avenir brrr, je n'aime pas trop penser
au côté visionnaire de HFT...)


Grisé 17/10/2009 11:47


" A reva?
- A cauchemara." Bien vu.

" I'm nuclear infamished, I need
   something to eat
A China Syndrome salad with
   plutonium&cheese."
Alice Cooper, Nuclear Infected, 1980.


lou 16/10/2009 10:33


 
Océane,

l'information n'est qu'une particule même pas élémentaire.
Lisons.
Le centre du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de Cadarache (Bouches-du-Rhône) aurait sûrement aimé fêter son 50e anniversaire autrement. Mercredi, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a
suspendu les travaux de démantèlement d'un atelier de plutonium, à l'arrêt depuis 2003. En cause, la sous-estimation des réserves de plutonium stockées, un incident que l'ASN a qualifié de niveau 2
sur l'échelle de gravité Ines (qui en compte 7).
« L'incident n'a eu aucune conséquence », selon l'ASN, qui s'est étonnée que le problème, survenu en juin, ne lui ai été communiqué que ces derniers jours. « C'est tout simplement hallucinant »,
s'est insurgé hier Greenpeace, tandis que le réseau Sortir du nucléaire a accusé les autorités d'être « incapables de contrôler les exploitants ». « L'exigence de transparence doit être absolue »,
a réagi le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo. « Cet incident est inquiétant et grave, analyse Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la Criirad. Cela révèle que le CEA est dans
l'incapacité de chiffrer de manière précise la quantité de matières fissiles présentes sur le site. » Or le plutonium est la matière nucléaire la plus dangereuse, en premier lieu pour les ouvriers
qui la manipulent. « Les limites de sécurité avec le plutonium se fixent en microgrammes, et là on n'est pas capable de compter des dizaines de kilos ?, s'interroge Bruno Chareyron. Il y a de la
part du CEA des insuffisances dans la culture de la sécurité. » Un constat d'autant plus problématique que les projets à Cadarache sont nombreux, et vont multiplier transports, manipulations et
sous-traitance.
Aucune conséquence, c'est dit, et comme il n'y a pas d'effet sans cause, il n'y a pas de problème sans conséquence.

De petits esprits exagèrent trop le cauchemar du nucléaire. Car, s'il était tel qu’ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d’Europe, qui font entre eux tant de conventions
inutiles, d’en faire une générale en faveur de la paix et de ses martyrs
?p.p. Charles-Louis de Secondat

Monsieur Kiki,
Areva est grand et Lombric est son prophète.

Merci pour cette illustration que nous insérons en fin d'article.
Avec l'image puisque notre oeuvre cachée est maintenant publiée ;)
 


Escargolio 16/10/2009 08:23


NO COMMENT...



Mr Kiki 15/10/2009 23:15


Bonsoir Monsieur Lou,
C'est marrant, en lisant votre aticle j'entends une vieille chanson...
[Alligator 427 - Hubert Félix Thiéfaine - sur l'abum "Autorisation de délirer" (1979)]

[...]
Alligators 427
Aux griffes d'or et de diamant,
Je sais que la ciguë est prête.
Je vous attends.
Je sais que dans votre alchimie,
L'atome ça vaut des travellers chèques
Et ça suffit comme alibi.
Je vous attends.
A l'ombre de vos centrales, je crache mon cancer.
Je cherche un nouveau nom pour ma métamorphose.
Je sais que mes enfants s'appelleront vers de terre.
[...]

A bientôt.


Océane 15/10/2009 22:21


C'est énorme cet "incident" à Cadarache !!! et franchement, je n'étais pas une farouche anti nucléaire, mais il y  a de quoi se poser des questions...


 


 
Handicap International

un clic sur les images