Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 00:01

 

Electro-show

 

 

Enhancer, Electrochoc, 2006

 

« Tu as encore oublié de refermer le tube de dentifrice », je lui lance gentiment.

Elle me balance la brosse dans les gencives. Je me traîne à ses pieds, menus et fort mignons.

 

Le mois dernier, elle avait flingué la chaudière au shampoing. Elle était partie se laver la tête, un caprice, en me laissant la vaisselle.

Bien. Ça moussait à droite, mais, à gauche, c'était de plus en plus tiède. Parce que je lui avait offert le double bac – elle n'a pas vu l'ironie –, en vue d'éveiller une vocation hibernante. Le PALMOBA avec l'option mitigeur, classe VIP. Raté. Elle préférait la trempette, elle soignait les couettes qui nappaient son intersidéral.

« Y a plus d'eau chaude ! elle piaillait. »

Je rinçais dans un jus presque froid.

 

Foutue. Une tubulaire Berendorff d'époque, autant dire neuve, une affaire, comme m'avait dit la brocante.

 

J'ai fait venir un artisan, un vieux, avec l'expérience. Il a vu, il était sur le cul.

« En cinquante ans de métier, j'ai jamais vu ça. Une Berendorff ! Increvable ! »

Il avait l'ouïe.

« Y a comme un cliquetis.

Les culbuteurs ? j'ai risqué.

Elle est foutue. »

 

Blanchi sous le fer à souder, pépé, mais pessimiste. J'ai changé le DELCO, ça vient toujours du DELCO, et ça ronronne.

 

Déjà, aux noces, elle avait réussi à démâter la pièce montée, un fier esquif, tout meringue et sucre filé, pour la vie.

La vie est trop courte.

 

L'affaire du tube... Elle était fâchée, je l'ai su le soir. Pour me faire pardonner, le lendemain, je lui fais une surprise, un épilateur zones sensibles – elle n'a pas vu l'ironie. J'ai un peu bidouillé le machin à piles. L'électricité, ça me connaît, j'ai fait mon service dans la fanfare.

 

« Karina, ma douce, regarde ! »

Elle a eu comme un air ecstasique, limite orgasme.

 

Une chaudière, un trois-mâts, c'est rien. Le dentif, c'est sacré. Elle m'a tendu la main.

 

Elle était dans son bain.

Douze euros, une affaire !

Et puis le design !

 

C'était bien la première fois qu'elle faisait des étincelles.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 31/01/2014 18:01


"à gauche, c'était de plus en plus tiède" :
bien d'accord... Terrible ce texte avec moult sous-entendus !

Lou de Libellus 31/01/2014 19:15



 


J'ai pensé à toi, mais je ne t'ai pas acheté un épilateur z - oui, la suite, c'est vrai, et pourtant je n'ai fait que reprendre la dénomination commerciale en usage. Fini, le Karcher ! La
racaille à l'épilateur !


 



 


 
Handicap International

un clic sur les images