Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 23:01

 

Jean-Bernard Pouy, Le Bar parfait

Jean-Bernard Pouy, Le Bar parfait, Les Éditions de l'Atelier in8, 2011 – Photo de couverture : Fedor Kondratenko

 

Jean-Bernard Pouy, 2012 (Photo J-M Mazet)

Jean-Bernard Pouy, 2012 (Photo J-M Mazet)

 

 

Fabio Bonelli, Musica da Cucina, Café Championnet, Paris, 12 mai 2012 – extrait

 

Un marathonien du Blanc hante les rues de Paris à la recherche du bistrot parfait. Celui qui proposera mieux que Cabernet ou Sauvignon. Les établissements se succèdent et ne se ressemblent pas. Dans sa quête, il utilise un jeu de Monopoly et découvre ainsi des quartiers qu’il avait jusque-là négligés. Pendant ce temps, un groupe de tueurs prépare une descente dans un vieux rade.

Le Bar parfait est une balade au pays de l’alcool chaleureux, des éblouissements autour du zinc, des ivresses des arrières-salles enfumées. On marche dans la lumière sourde des bar-tabacs en compagnie d’un narrateur qui ressemble terriblement à un Jean-Bernard Pouy.

4e de couverture

 

Un verre de vin blanc, s'il vous plaît.

Muscadet ou sauvignon ?

Au revoir monsieur.

Et je suis sorti du rade.

Faut pas pousser.

[…]

Du muscadet. Du sauvignon... Merde.

 

Parlons de Mâcon, petit Chablis, Cheverny, Quincy, Chardonnay, Saint-Pourçain, Savagnin du Jura, Château-Chalon, Sancerre, Saint-Véran, Savennières, Morgon, Brouilly, Menetou-Salon, Saint-Joseph, Côtes du Rhône, Mercurey – mais n'anticipons pas.

 

Boire, c'est essentiellement le plaisir de parler avec les autres assoiffés.

 

« Une haltère, s'il vous plaît ! Ou, non, plutôt deux.

Comment ça, une haltère, monsieur ?

Ben oui, boire des haltères... Mais faut se méfier de la flotte car l'eau bue éclate... »

 

Comptoir

 

Dans le bar parfait, le zinc doit être net et pas trop encombré. La musique, en sourdine. Et le serveur ne doit pas te prendre le chou.

[…]

Les cartes postales punaisées au-dessous des verres, celles avec un gros derrière bronzé, ou un palmier clinquant. Les petites affichettes imprimées : « Crédit est mort », « N'engueulez pas le patron, sa femme s'en charge », « Si tu fais crédit, tu perds un ami », « Un Breton sans beurre, c'est un breton qui meurt », « Un verre de vin par jour, c'est la santé pour toujours », « Ici, le sourire est gratuit », etc.

[…]

Dans un bar parfait, mais là, c'est fini, il est bien qu'il y ait, sur le comptoir, des œufs durs, dans leur petit présentoir surmonté d'une salière, de ces œufs un peu vieillots qui, quand on leur brise la coquille en les tapant direct sur le zinc, montrent un peu de gris et de vert.

Et bien sûr, Le Parisien.

 

La randonnée commence par l'acquisition d'un plateau de jeu usagé à deux euros – un guide, en somme.

 

Monopoly 700

Un pauvre jeu de Monopoly dévasté.

 

Vingt-six stations, si l'on veut, mais certaines ne sont pas fréquentables.

Place Pigalle, arrivent les tueurs mandatés pour un règlement de compte, une histoire de dope. Le buveur-conteur est assommé – un Côtes du Rhône, ça ne pardonne pas.

 

Tout finit bien.

 

On retient la leçon donnée par un érudit émotif et cardiaque, victime collatérale dans l'anecdote : « On a bu du pinard à toutes les époques. Oh l'abus du plumard à Toul lésait les toques. »

 

Vous connaissez les homophonies approximatives de Raymond Roussel.

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de litterrance
commenter cet article

commentaires

mikael 15/05/2014 18:18

excellent ou peut on l'acheter ??

Lou de Libellus 15/05/2014 19:13

http://www.editionsin8.com/catalogue/collection-polaroid/le-bar-parfait
Ou bien chez son libraire, ou bien on peut le lire dans une médiathèque.

 


 
Handicap International

un clic sur les images