Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 23:01

 

 

Giovanni Battista Pergolesi, Stabat Mater, 1736, int. : Elisabeth & Andreas Scholl, Freiburger Barockorchester, dir. Gottfried von der Goltz., Royal Albert Hall, London, 1999.

 

Jean-Claude Pirotte, Chemin de croix 357

Sylvie Doizelet, Jean-Claude Pirotte, Chemin de croix, La Table Ronde, 2004

 

Jean-Claude Pirotte 2002

Jean-Claude Pirotte, 2002

Jean-Claude Pirotte est né en 1939 – un 20 octobre, comme Rimbaud, à Namur, en Belgique. En 2006, il a reçu le prix des Deux Magots pour Une adolescence en Gueldre, et, plus récemment, le Grand Prix de poésie de l'Académie française, et le Prix Goncourt de la poésie.

Depuis des années, son cancer se généralise. Il a sa table à la terrasse des bistrots où il continue de boire, de fumer, d'écrire.

Dernièrement, Vaine pâture, Mercure de France, 2013.

Des pas perdus en a parlé.

 

Il se dit « un peintre du dimanche et un écrivain du samedi ».

 

Jean-Claude Pirotte, Chemin de croix, 1 h700

 

Première station

 

C'est toujours à contretemps

Seigneur que je vis avec toi.

 

Condamné à mort,

et moi je n'y pense pas.

La Passion se prépare

et moi je suis dans la joie.

 

Jésus est condamné à mort

 

Jean-Claude Pirotte, Chemin de croix, 12 h700

 

Douzième station

 

Le noir qui jaillit à cet instant-là,

nul ne s'en souviendra.

 

Jésus meurt sur la croix

 

Jean-Claude Pirotte, Chemin de croix, Pâques h700

 

Jésus est ressuscité d'entre les morts

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans dans les siècles des siècles
commenter cet article

commentaires

willycat 19/04/2014 18:07


Bon week end de Pâques !

Lou de Libellus 19/04/2014 18:50



 


Et comme on n'est pas pour les veillées mortuaires et que l'on connaît le scénario, chantons !


 





 


C'est ici dans le contexte :


http://www.libellus-libellus.fr/article-comment-fonctionne-une-oeuvre-d-art-michel-guerin-philosophe-122463500-comments.html#anchorComment


 



des pas perdus 19/04/2014 12:42


Je ne connaissais pas ses oeuvres picturales.

Lou de Libellus 19/04/2014 18:44



 


Et c'est toi, Des pas, qui m'as fait connaître le bonhomme (voir le lien dans l'article).


Encre et aquarelle, c'est une technique qui ne souffre pas le repentir.


Une prose du peuple, et son chemin de croix.


 



Le gentil 19/04/2014 12:22


Franco en majesté, après l'héroïque résistance des cadets de l'Alcazar de Tolède, par un Crétois hypermétrope, et bien évidemment visionnaire, déjà...

Lou de Libellus 19/04/2014 18:36



 


: - )))


 



Le Gentil 19/04/2014 08:41


"Ut pictura poièsis", disait l'ancien. Tant de prix littéraires pour un peintre "un peu moderne" montre combien les jurys littéraires sont redevenus beaucoup antiques. Mais,
euh, il y a un peintre ici ?

Lou de Libellus 19/04/2014 09:19



 


uerum operi longo fas est obrepere somnum


Veille, mon Gentil, veille... Dans quelques jours, tu pourras dire : Rembrandt ? Y a-t-il un peintre dans la salle ? Aristote ? Il a existé, celui-là ? Homère ? Il ne voyait rien à rien.


 


En attendant le Flamand rose, vois le Grec sombre, puisque le grand siècle est déjà trop moderne pour toi.





 



Lou de Libellus 18/04/2014 18:14


 


Je pensais parler de Vaine pâture. C'était pour janvier, il y avait un mois belge - un challenge. J'ai renoncé. Des Pas Perdus a bien choisi les extraits qu'il présente (voir le
lien dans l'article), mais il fait l'impasse sur... ce dont je n'ai rien à dire.


J'ai demandé (voir le commentaire un peu plus haut) à Le Gentil comment il définissait la poésie. Pour moi - moi seul ? -, il ne suffit pas de découper une phrase, en passant à la ligne au milieu
d'un mot, pour faire de la poésie.


C'est pourquoi je montre la peinture de Jean-Claude Pirotte - il se dit peintre avant tout.


 

willycat 18/04/2014 15:44


Je ne connaissais pas merci pour l'article

Lou de Libellus 18/04/2014 18:03



 


Bien sûr, ça ne vaut pas la poésie de Ravaillac qui, lui, connaît la rime - pour la plus grande joie de Le Gentil qui s'avance toujours en tirant sa pointe effilée.


Il paraît que le régicide n'aimait pas la poule au pot.


Merci, Willycat.


 



Le gentil 18/04/2014 12:40


Euh...il y a un poète ici ?

Lou de Libellus 18/04/2014 17:55



 


De la poésie moderne, qui ne rime pas.


Ce n'est pas de la prose. Comment définirais-tu la poésie ?


Oui, vieux baroudeur du grand siècle, tu préfères...


Je me prosterne en ce saint lieu, 


Au pié de la croix de mon Dieu ; 


C’est le seul endroit où ma teste 


Est à l’abry de la tempeste. 


Pour contempler sa passion,


...


Comment dis-tu un poète au féminin ?


 



Le gentil 18/04/2014 07:40


"Sculpte, lime, cisèle", conseillait au poète Théophile Gautier. Et pour cestuy-ci, il eût pu ajouter, en cette semaine de Passion christique : "Ponce, Pirotte !" (comme il
avait dit à son contemporain : "Ponçons, du Terrail !")

Lou de Libellus 18/04/2014 11:52



 


Euh... le poète, ici, c'est Sylvie Doizelet.


 


Tu diras : il ne faut Jura de rien.


 


Ah oui, je vois ce qui t'encombre : la peinture de Jean-Claude Pirotte est un peu moderne.


 


Fra Angelico était moderne en un temps ancien.


 





 


J'ai décrit deux ou trois choses de la
chose.


 



 


 
Handicap International

un clic sur les images