Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:01

 

Tableau unique

Chez Mimile

 

_ salut, les p'tits godets, salut Mimile ! toujou dans l'mille ?

_ salut Popol ! on t'attendait, y sont v'nus, y sont tous là ! Bébert, Dédé, Gégène, Juju, Riri et les autres, avec leurs dames et les chiards.

_ la teuf à Mimile !

_ ce soir, 'tention ! mousseux doux, cuvée Chaptal ! et tartines au Lomp !

_ Chaptal d'chez Chaptal ?

_ y'a qu'lui, un vrai magicien, un hecto d'blanc à 7°, cent kilos d'suc', y t'sort deux fûts d'champain'.

_ Mimile ! tu les sors ou quoi ?

_ hé ! la patronne ! t'as t'y ouï ?

_ …

_ aaahhh ! c'est du vrai, fi d'garce !

_ et les tartines !

_ Xaba, qu'est-ce tu fous ?!

_ j'attends l'pain à l'enzyme, rapport à la r'ligion.

_ ...

_ qu'iens, t'attends du monde ?

_ c'est les dames que j't'ai causé, des dam' eud la ville.

_ Bonsoir Monsieur Mimile, salut la compagnie !

_ m'ame Clothilde-Eléonore, vous fait' honneur à l'établissement et on va vous fair' nos hommages avant la minuit.

_ Hu, hu... Je vous présente mon amie, Philomène-Héloïse et son époux, Paul-Hervé, et leur petit.

_ v'nez que j'vous baise, m'ame, on connaît les manières.

_ Et mon cher Charles-Edouard, avec notre grand...

_ entre hommes, on s'la secoue !

_ …

_ on a pris qu'eun caisse, on a pas commencé, quoi ! ho, la patronne ! on a pus d'munitions, tu nous fais r'monter eun caisse ? c't'ell'-là, pour les lâcher ! et des tartines !

_ On sent bien l'air de la campagne, tout comme Monsieur Lou nous l'avait dit, et que c'est pittoresque ! Oooh, vous êtes allé au Japon ?

_ même qu'on y est arrivé à pied par la Chine !

_ mouaaarfff ! on a beau la connaît', on en rit toujou !

_ ça, c'est comme eun église pour eux, on a pris l'grand modèle chez GiFi, en RPC, avec les loupiot', on l'mettra t't à l'heure pou l'ambiance, et c't'air euqu'vous respirez, c'est l'lisier à Gégé, il a pas pu v'ni, il a eun truie qui va vêler, mais il a envoyé les rillettes qu'vous aurez quand c'est qu'on aura fini l'Lomp.

_ …

_ la caisse ! Bébert ! tu laisses eul tabouret aux dames ! Dédé ! les tartines ! Riri ! fait' péter les roteuses !

_ Hummm, c'est très fin, ça se mange sans faim.

_ c'est du Lomp, c'est comme des œufs de l'hareng d'la Bastille, avec de la sardine de portugaise ensablée, sans ça c'est fade.

_ Mais où trouvez-vous toutes ces merveilles ?

_ ça vient d'chez Momone, elle les roule à la main sous les aisselles, à c't'heure elle a pas pu v'ni, è fait son bain, comme tous les ans, le 31 d'décembre, pour conserver, è met un truc à elle, sans ça y a des trip' romaines ou d'la chaux d'pis, è fait la vache, mais on sent pas.

_ …

_ ho ! eun caisse ! on vid' son verre, on finit sa tartine, et qu'ça pète !

_ Oooh, je me sens déjà tout chose...

_ on va v'z'arranger. Juju, tu fais les verres ! allez ! tous ! ♪♫♪ Amie Cloclo, amie Cloclo, lève ton verre et surtout ne le renverse pas, amie Cloclo, amie Cloclo, vide ton verre... et glou et glou et glooouuu ! Elle est des nô-ôtres, elle a bu son verr' comme les au-autres !

_ Je ne me sens pas bien...

_ au fond d'la cour, Gégène, tu vas avec.

_ …

_ c'est l'pain des tartines, quand on a pas l'habitude... allez ! ♪♫♪ Ami Charlie, ami Charlie... et glou et glou et glooouuu !

_ …

_ ♪♫♪ Ami Xaba, ami Xaba... et glou et glou et glooouuu !

_ aaaaahhh !

_ hein ? tu 'n'as pas du comme ça dans ta pampa !

_ faut r'connaître, c'est du brutal, le gewurz brésilien à côté, c'est du jus d'pomme !

_ ♪♫♪ C'est la pampa brésilienne, qui permet aux Mimiliennes, sans avoir l'air d'y toucher, chaque nuit, de goûter les petits à côté du péché...

_ ♪♫♪ La cucaracha, la cucaracha, ah c'est fou c'qu'on ador' ça ! la cucaracha, la cucaracha, c'est ben pus beau qu'la java !

_ ♪♫♪ Meu amor, essa é a última oração, pra salvar seu coração, coração não é tão simples sancho pansa...

_ ...

_ j'me sens pus légère, com' après confess', pareil, y a comme eun édicul' en bois et m'sieu Gégène qui fait l'pet comme eul'curé.

_ Mimile, tu mets la télé, y font le Sexylicon' eud z'Elysées en direc.

_ avec les dames et les enfants, tu crois ?

_ dame, c'est la nature.

 

Ensuite, on est passé aux rillettes, lumière friponne, on a fait sauter les bouchons, on a dansé, sur cet air-là :

 

 

Jacques Higelin, Champagne, 1985

 

On a ri, on a ri, on a ri, surtout à minuit quand tout le monde a vomi.

 

 

*** Bonne année à tous ***

 

* * *

 

2013, année de la mixité sociale

 

* * *

 

Starring Mimile as Mimile

Co-starring Xavier Henri Baudequin as Xaba

 

Featuring

Bébert, Dédé, Gégène, Juju, Riri et Popol

Avec l'aimable participation de Mesdames Clothilde-Eléonore et Philomène-Héloïse

et de Messieurs Charles-Edouard et Paul-Hervé

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de maintenant
commenter cet article

commentaires

Lou 01/01/2013 18:47


 


Xaba, il y a des jours et des lunes : le film catastrophe de Claude Lelouch, le seul de son oeuvre (dans ce genre cinématographique, merci, les hyènes du fond de la
salle) le montre bien, avec un cours aussi passionnant que délirant de Paul Préboist.


Des pas, oui, il faut consommer les tartines avec modération : - )


 

des pas perdus 01/01/2013 16:24


il ne faut pas abuser des bonnes choses parait-il ;-)

xaba 01/01/2013 14:08


ah! tiens cette année j´ai pas été malade. Faut dire aussi que je n´ai que bu, ce qui - Merci Pierre- nous rappelle qu'un chien qui a bu, aboiera. Donc fais gaffe à te méfier la Lune en 2013.
Voila c´etait juste une avertissement pour la lune...Pour les autres en 2013, bonne année...

Lou 01/01/2013 11:40


 


Vieux brigand, non, gentil corsaire.
Bonne année, Joli Rouge : - )


 

babelouest 01/01/2013 07:57


Bonne année vieux brigand ! Et tout là-haut flotte le Jolly Roger...


http://www.pirates-corsaires.com/pavillon.htm


Et que l'année soit bonne, et bons les siècles qui lui succèderont.

 


 
Handicap International

un clic sur les images