Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:01

 

je suis un homme oisif à une époque de paix

 

Ryokan, le moine fou

Ryokan, le moine fou est de retour, poèmes traduits de l'original par Cheng Wing fun & Hervé Collet, calligraphie de Cheng Wing fun, Moundarren, 1988

 

Yamamoto Eizo est né à Izumozaki en 1758. A dix-huit ans il décide d'entrer au monastère zen Kosho ji, proche du village. Il y devient le moine Ryokan, qui signifie " bon et bienveillant ".

Après le suicide de son père, il se retire dans un ermitage vide sur un versant du mont Kugami, à neuf kilomètres du village. L'ermitage, une hutte en chaume, a été baptisé Gogo an (l'ermitage Cinq mesures de riz) par le moine qui a vécu là précédemment.

Il adopte pour second nom de moine le sobriquet qu'on lui a donné, dans les villages avoisinants où il se joint aux jeux des enfants, à la vie des paysans, aux fêtes champêtres : Taigu, le Grand fou.

Il reste vingt années à Gogo an.

A soixante ans il juge préférable de descendre habiter au pied du mont Kugami. Il s'installe dans un petit ermitage dans le parc du temple shinto Otago.

Neuf années plus tard il va s'installer dans la résidence de son ami Kimura Motoemon à Shimazaki. C'est là qu'il rencontre Teishin, une jolie bonzesse âgée de vingt-neuf ans, avec qui il entretient aussitôt une amitié très complice.

Elle est auprès de lui lorsqu'il meurt en 1831.

 

ayant fini de mendier ma nourriture à un croisement,

je vais flâner du côté du temple de Hachiman

les enfants m'aperçoivent et se disent

" le moine fou de l'année dernière aujourd'hui est de retour "

 

Le recueil, le moine fou est de retour, rassemble des poèmes que Ryokan a composés en chinois à Gogo an.

 

Ryokan, Gogo an

 

les montagnes bleues, devant, derrière

les nuages blancs, à l'ouest, à l'est

même si quelqu'un vient à passer

je n'ai aucune nouvelle à lui communiquer

 

* * *

 

le vent printanier peu à peu s'adoucit

faisant tinter ma canne j'entre dans la ville de l'est

verts, verts, les saules dans les jardins

flottent, flottent les lentilles d'eau sur l'étang

dans mon bol le parfum du riz de mille familles

mon cœur a renoncé à la gloire des dix mille carrosses

suivant pieusement les traces des anciens bouddhas

j'ai pour discipline de mendier ma nourriture

 

* * *

 

Le jeu de balle que le moine partage avec les enfants consiste à jongler avec la balle. On compte les reprises jusqu'à ce que la balle tombe.

mon adresse est sans égale, écrit-il.

mon secret,

" un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept "

 

Ryokan, 1, 2, 3

 

* * *

 

longue nuit d'hiver, longue nuit d'hiver

nuit d'hiver interminable, quand fera-t-il jour ?

la lampe sans flamme, le poêle sans charbon

la nuit sur l'oreiller j'entends seulement le son de la pluie

 

* * *

 

après avoir marché, marché je tombe sur une ferme

c'est la saison où ormes et mûriers sont à maturité

les moineaux se rassemblent dans un bosquet de bambous

ils gazouillent et voltigent en se suivant

un vieux paysan portant sa houe entre

il m'accueille comme une ancienne connaissance

il demande à sa femme de filtrer du vin trouble

et de cueillir des légumes pour l'accompagner

ensemble nous parlons et buvons

discuter et rire quoi de plus merveilleux ?

ensemble, joyeux et ivres,

au-delà du vrai et du faux

 

* * *

 

qui dit que mes poèmes sont des poèmes ?

mes poèmes ne sont pas des poèmes

si vous comprenez que mes poèmes ne sont pas des poèmes,

nous pourrons alors parler poésie

 

Ryokan, poèmes

 

Partager cet article

Repost 0
Lou de Libellus Lou de Libellus - dans de chinoiseries
commenter cet article

commentaires

Lou 14/03/2013 05:47


 


gonzesse se dit bonzesse en japonais...
des pas perdus, tu devrais réviser ton japonais, et puis Ryokan écrit en chinois : - ) et tu ne perds rien pour attendre : - )))


 
Bon, encore un livre à ajouter à ma PAL...
br'1, demain est un autre jour, ton jour, tu verras...


 

br'1 13/03/2013 22:41


Bon, encore un livre à ajouter à ma PAL...

yueyin 13/03/2013 22:33


J'ai encore beaucoup de chose à faire et à voir au Japon comme en Chine...

des pas perdus 13/03/2013 18:10


Je ne connais pas, je note ;-)


Donc gonzesse se dit bonzesse en japonais...

Lou 13/03/2013 16:36


 


Tu es peut-être allée te recueillir au mont Kugami lors de ton pélerinage ?


 

yueyin 13/03/2013 07:05


Ah des poèmes !!!! j'aime Ryokan... Dans les poèmes chinois (comme dans les poèmes japonais) il y a un talent à capter l'intant qui me séduit toujours

 


 
Handicap International

un clic sur les images