de maintenant

Mardi 1 avril 2014 2 01 /04 /Avr /2014 00:01

 

_ salut Mimile, toujou' dans l'mille ?

_ salut Popol, un blanc cass' a'c eul z'olives ?

_ non, mets-moi un anis vert a'c un gris.

_ ça va pas faire vert-de-gris ?

_ paraît qu' c'est tendance.

_ toi, t'as 'cor' trop lu l'jornal avec eul' polyptyque.

_ et chuis pas tombé dans l'panneau.

_ ben, dis.

_ c'est l'gars que l'gars d'à côté y connaît qui y a dit pou' dimanche.

_ la salle des fêtes ?

_ ben, eux, y l'ont tous dit eun grand' victoire.

_ et pis ?

_ y l'ont r'passé l'plat.

_ j'te l'remets ?

_ t'y crois 'core ? c'est d'jà fait, t'as lu son machin d'invesbiture ?

_ il est des nôt' ?

_ y boit point.

_ là, j'te f'rai dire, çui qui boit point, j'le fous de'd'hors.

_ pas luion peut même pas rigoler avec.

_ et qui qu'elle en dit Marguerite ?

_ a dit pus rin, all'est morte.

_ merde !

_ que tu dis, et du pied gauche.

_ j'l'a tojou' dit, d'eul pied gauche, ça port' malheur.

_ un blanc cass' pour tous !

 

* * *

 

Chez Mimile - les routes ne sont plus sûres

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile-les-routes-ne-sont-plus-sures-76113033.html

 

Chez Mimile_02 – Oursel et Avarie

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_02-oursel-et-avarie-77106636.html

 

Chez mimile_03 – dans le commerce, rien ne va plus

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_03-dans-le-commerce-rien-ne-va-plus-103922190.html

 

Chez Mimile_04 – la Poste-Par-Tom

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_04-la-poste-par-tom-112341909.html

 

Chez Mimile_05 – dieu est mort

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_05-dieu-est-mort-120699744.html

 

Chez Mimile_06 – Meurtre à la batte

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_06-meurtre-a-la-batte-thouars-deux-sevres-121863739.html

 

Chez Mimile_07 – pour faire bref

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_07-pour-faire-bref-122582341.html

 

Retrouvez la bande à Mimile chez les dames du Thérondelle.

 

Le thérondelle_17 – chez Mimile

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_17-chez-mimile-113481887.html

 

Le thérondelle_21 – Saint Kitts and Nevis, home, sweet confectionery

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_21-saint-kitts-and-nevis-home-sweet-confectionery-119313078.html

 

Par Lou de Libellus - Publié dans : de maintenant
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 15 février 2014 6 15 /02 /Fév /2014 00:01

 

Banane pelée

 

 

Jay Alanski, Jacques Duvall, Lio, Banana Split, 1980

 

Lio, Banana split 1     Lio, Banana split 2

 

_ salut, les p'tits godets, salut Mimile ! toujou dans l'mille ?

_ …

_ où qu't'es-t-y, Mimile ? t'as pus la lumière !

_ salut Popol ! c'est vendredi, de c't'heure, j'peux pus allumer.

_ et qui qu'ça fait ? eul' blanc-cass, c'est tous les jours !

_ pus maint'nant, j'suis passé du côté du manche, je m'le suis même fait raboter, pour faire bref.

_ ouh là là !

_ y m'ont anesterhazyé.

_ ben, mon gars, te v'là ben diminué.

_ ho ! qui qu'tu crois ? quand j'allais chez l'curé, t'sais, pour eul' zobsecs, qu'iens, Nono, là, il a pas t'nu après son troisième quintuple potage...

_ j'l'a tojou dit, avec eul' bouillon on est dans l'bouillon, c'est comme Bébert, y l'ont dit les six roses du blanc-cass, déjà, j'te f'rai dire, Bébert y l'aimait pas l'épine, et y mettait tojou eun olive dans son blanc, pas pus d'la dozaine, qu'y disait.

_ t'as vu ? eul'postères, la bois ta musique, j'léteins pas, j'ai pas à la r'mette.

_ tu peux quand même nous en mett' un p'tit, a'c eul z'olives.

_ y a pus d'z'olives, que du casher, qu'iens goûte voir ma rondelle, fumée au bois d'hêtre, nature, sans colorant, sans addictif, t'en veux une tranchouille, ma couille ?

_ ah, c'est goûtu, tudju !

 

Jean-François Copé, 25 janvier 2014

25 janvier 2014, le doigt qui regimbe

 

_ t'as vu l'jornal ? tous à loilcopé.

_ où qu'tas vu ça ?

_ qu'iens, un aut'.

_ sur la télé, y l'ont mis l'as, t'sais, le film d'un Suif, qu'en 40 il a pas r'connu sa fille, Dani Thompson, pasqua l'époque, Suif, c'était mauvais, et y voulait mieux qu'sa fille, même Danièle, elle aille pas à la fossolions.

_ c'tait pas putôt en 42 ?

_ pareil, en 42, c'tait le p'tit tapissier juif de la rue Pelleport, on l'a pus r'vu, faisait pas bon d'êt' juif de c'theure, sinon Rotschill, c'est lui qu'a payé l'Allemagne nase qu'avait pus un rond pou' qu'è s'recharge chez un cousin trafiquant d'arm' eud'l'ESPECE, tu m'crois pas ? ben, tu cherches, 'coute voir :

 

« Jo : La montagne magique de Thomas Mann, c’est combien ?

_ Un Allemand : Verboten, interdit en Allemagne.

_ Jo : Et Zola ? Il est verboten aussi ?

_ Un Allemand : Ja, Zola aussi verboten.

_ Jo : Brecht ?

_ Un Allemand : Verboten !

_ Jo : Hemingway ?

_ Un Allemand : Verboten !

_ Jo : Freud ?

_ Un Allemand : Verboten ?

_ Jo : Hitler ?

_ Un Allemand : Verboten ! … Nein ! Das ist Mein Kampf !

_ Un Allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !

_ Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.

_ Un Allemand : Was ?

_ Jo : On dit pas "Juif, vous avez l’air", mais "Vous avez l’air Juif". Si j’vous dis "Con vous avez l’air", c’est pas français. C’est juste, mais c’est pas français. »

 

_ et y veut pas s'met' à loilcopé ?

_ y fait un conpless', t'sais, les hommes, y sont tojou dans l'menstru... l'mesurations.

_ ho ! tu connais la grosse Lulu, celle qui fait l'cochon, comme è dit : vaut mieux un p'tit qui fait d'l'ouvrage qu'un gros feignant.

_ ben lui, y veut pas s'mett' en zizi, pour c'qui y en reste, tu m'diras – oh, j'voulais pas l'dire, Mimile...

_ y a pas d'mal...

_ t'sais qu'l'ESPECE...

_ pour qui qu'tu dis tojou l'ESPECE ?

_ c'est EUX qui disent l'ESPECE, y disent en l'espèce quand y t'font un faux, ça veut ben dire qu'y a nous et l'ESPECE, après tu payes le faux en espèces, tu sais qu'y font l'faux et l'abus d'faux depuis l'moyenâge...

_ ça r'monte à 14 !

_ l'moyenâge, soye à c'qu'on t'dit, c'est vieux...

_ si tu l'dis...

_ c'est pas moi, c'est çui que l'gars d'à côté y connaît, l'mait' d'école, eh ben, t'sais, en 80, tu vois, y avait l'ziraniens et l'zirakiens qui s'tapaient su' la gueule a'c eul'zarmadassault...

_ à dachau ?

_ soye à c'qu'on t'dit ! qu'iens, tu me l'remets ?

_ moi, j'suis au Vichy, j'ai pus l'droit, mais les copains, même les pas copinacopés, on les sèche pas ! ho ! la patronne ! tu nous fais monter eun caiss' de roteuses ! faut tout y dire.

_ les femmes...

_ de c't'heure, tous les matins, j'fais ma prière, merci, יהוה, de pas m' avoir créé femme.

_ יהוה ?

_ ben oui, l'ESPECE a pas d'voyell', c'est même à ça qu'tu la r'connais, quand tu fais eun mauvaise rencont' au coin d'un bois, y t'disent pas « poète, vos papiers ! », y t'disent « p_t v_ p-p », y mett' des machins atonn' ent' les lett', enfin, c'est l'gars qui m'a dit, après y font un faux a'c eul'voyell'...

_ ben, l'gars d'à côté qui connaît l'mait' d'école, eh ben, t'sais, en 80, ou l'cirqu' comme y dit, tous les mait'd'école ont r'çu eun lett' d'monsieur Nathan, qui v'nait d'rach'ter les Roberts...

_ y l'avait pas assez a'c ceux d'sa femme ?

_ les dic-tion-nai-res, écoute ! y disent, les gars du mrap...

_ section dassault ?

_ mrap, avec l'm ! y disent « Un Robert retiré de la vente | Un dictionnaire, le Robert des synonymes, pourtant couronné par l'Académie française selon l'Humanité, a été retiré de la vente le 10 novembre etc. », qu'iens, t'as tout l'papier, à la page 11, y l'ont fait l'autodafé...

_ y f'saient d'l'autocafé ?

_ l'autodafé en 80 ou par là...

_ et pour de d'qué ?

_ pasqu'y avait marqué juif et c'est injurieux pour les qu'on traite eud'juifs, d'un sens...

_ cornedju !

_ et Cocop, qu'a raccourci son nom...

_ son nom aussi ?

_ Copelovici, écoute : « Ce jeudi 10 octobre [2013], Jean-François Copé est l’invité de l’émission de David Pujadas [qu'iens don' !] "Des paroles et des actes". Il s'était déclaré "juif non pratiquant", à la Tribune juive, de France [tu rigol' maint'nant !], le 15 février 2002 [tu vois qu'c'est pas eun affaire eud'religion, c'est l'ESPECE].

De 1989 à 1991, il a été administrateur civil à la Caisse des dépôts et consignations [qu'iens don' !] »

_ not', les femmes à poil, dans les classes...

 

Claire Franek, Marc Daniau, Tous à poil, ROUERGUE, 2011

 

Tous à poil, double page

 

Jean-Auguste-Dominique Ingres, Le Bain turc, 1862

Jean-Auguste-Dominique Ingres, 'Le Bain turc', 1862

Ah, casher-moi ces seins, hou ! des femmes !

 

_ tout juste, auguste, en classe, y a pus que l'devoir qui compte, eul'devoir d'mémoire !

_ y l'ont r'mis la récitation ?

_ couillon ! eud'mémoire !

_ moi, t'sais, la classe...

_ eh ben, comme dit Cocop, robocop, sarkocopss...

_ hein ?

_ c'est du français, d'l'amerloque, du français de c't'heure, quoi ! comme y dit, Cocop, alors, pour Cocop, « Tous à Poil ! » défend « la lutte des classes ».

_ la lutt' eud'classes, c'est pas joli, surtout à l'école.

_ tapatouvu ! de c't'heure, les affaires continuent.

 

Catherine Ashton, 2012

Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne

Ah, casher-moi ce...

 

_ tu vas pas croire qu'les treillisés, y partent avec la fleur sans l'fusil dassault, tu vois, mon p'tit Mimile, tu permets que j't'appelle « mon p'tit Mimile » ?

_ j'permets pas, j'préconise.

_ eh ben, mon p'tit Mimile, c'est EUX qui ont fait six millions de morts suifs, un million de tsiganes, des homosessuels, des communisses, en tout huit à dix millions : le monstre est ben là, un ou deux millions d'plus ou d'moins... ILS ont financé, ded'puis les hauts lieux d'la finance, planqués outre-Manche, outre-Atlantique, le Reich millénaire nazi [socialiste et patriote, en all'mand, qu'iens don' !]. Et pis j'vais t'dir' eun chose...

_ tu coz' comme EUX !

_ t'as vu « mon camp », soye à c'qu'on t'dit, le gars qu'le gars d'à côté y connaît, l'mait' d'école, y l'avait fait l'artic' pou l'camp, pou dir' « le meurtre », et y l'avait mis l'image du liv', a'c eul nom, eh ben, y avait pus rin, y s'dit qu'c'est eun bugue, y r'met l'image, a'c son nom, et pareil, tout livide, blanc l'image, y r'commence, y s'a p't'êt' gouré, pareil, alors, y donne un aut' nom à l'image, y l'appell' « troudussion », et ça marche.

_ merdrededju !

_ elle est pas finite, pasqua, y repèrent rin que l'z'images, pas que l'nom, y vont l'gazer par l'image, ILS veul' même pus comprend' que l’œuv' de « meurtre programmé », comme y dit, doit êt' lue, pour comprend' que ceux d'après les Vosges savaient ! la tradal est des années '30, les Français savaient ! y l'ont oublié, eh ben, c'est ça, l'devoir de mémoire, nos occupants de c't'heure, c'étaient les meurtriers d'avant. Même FAMILLE, si tu veux, pas même clan, dans la FAMILLE, y a des brebis sages, comme le p'tit tapissier juif de la rue Pelleport en 1942, et des galeux, avec leurs collabos - en occupation, y a tojou des collabos, là, j'te f'rai dire, ILS vont trop loin, ILS sont aussi raccourcis du bulbe, on LES support' pus, faut faire eun « manif pour nous », en L'ESPECE, c'est EUX qui parlent comme ça, il faut sauver le p'tit tapissier juif de la rue Pelleport.

_ ben, mon fion !

_ elle est fameuse, ta rondelle, t'en fais monter d'aut' tranchouilles ?

_ j'en avais qu'une, de rondelle.

_ ça r'pousse ?

 

 

Damien Saez, Fils de France, « amnésie suicidaire », « à l'heure de la résistance »

 

* * *

 

Chez Mimile - les routes ne sont plus sûres

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile-les-routes-ne-sont-plus-sures-76113033.html

Chez Mimile_02 – Oursel et Avarie

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_02-oursel-et-avarie-77106636.html

Chez Mimile_03 – dans le commerce, rien ne va plus

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_03-dans-le-commerce-rien-ne-va-plus-103922190.html

Chez Mimile_04 – la Poste-Par-Tom

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_04-la-poste-par-tom-112341909.html

Chez Mimile_05 – dieu est mort

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_05-dieu-est-mort-120699744.html

Chez Mimile_06 – Meurtre à la batte

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_06-meurtre-a-la-batte-thouars-deux-sevres-121863739.html

 

Retrouvez la bande à Mimile chez les dames du Thérondelle.

 

Le thérondelle_17 – chez Mimile

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_17-chez-mimile-113481887.html

Le thérondelle_21 – Saint Kitts and Nevis, home, sweet confectionery

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_21-saint-kitts-and-nevis-home-sweet-confectionery-119313078.html

Par Lou de Libellus - Publié dans : de maintenant
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 5 janvier 2014 7 05 /01 /Jan /2014 00:01

 

_ salut, les p'tits godets, salut Mimile ! toujou' dans l'mille ?

_ salut Popol ! un blanc-cass ? a'c eul'z'olives ?

_ on est pas pour eul'chang'ment, t'as vu l'jornal ?

_ la politique, moi...

_ c'est l'gars d'à côté qui connaît...

_ le lou noir comme eul'lou blanc !

_ étchute !

_ …

_ On m'appelle Cassandre, Κασσάνδρα, si vous préférez. Malgré la précision de mes prédictions, on ne me croit jamais. Bonni soit qui mal y panse de brebis farcie.

 

 

Serge Gainsbourg, Brigitte Bardot, Bonnie and Clyde, 1968

 

_ tu l'as bath !

_ et là-bas, Thouars, tu l'as ?

 

Thouars, anciens abattoirs, ex morte vita

Thouars, anciens abattoirs, ex morte vita

 

_ étchute !

 

L'autopsie menée à Poitiers sur le corps de l'homme tué à Thouars (Deux-Sèvres) dans la nuit de vendredi à samedi a révélé un véritable déchaînement de violence sur la victime, atteinte de plusieurs coups de couteau, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Dans la nuit de vendredi à samedi l'agresseur, un jeune de 18 ans, un ami de la victime, s'est rendu au domicile de celle-ci, âgée de 28 ans.

Le jeune a attaqué l'homme avec une batte de baseball, et lui a porté plusieurs coups de couteau, dont un à l'abdomen qui a entraîné une hémorragie massive, sans doute la cause de la mort, a révélé l'autopsie menée à l'institut médico-légal.

En proie à un « véritable déchaînement de violence », il l'a aussi attaqué « avec une matraque électrique et lui a jeté un radiateur sur la tête », selon la même source.

Les pompiers appelés sur place vers 1h00 du matin ont trouvé la victime en arrêt cardiaque.

_ y respirait pus ?

L'affaire, au départ traitée par le parquet de Niort, a été transférée au parquet de Poitiers.

Le jeune homme, placé en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi, a fait l'objet d'une hospitalisation sous contrainte après un examen médical où il est apparu qu'il relevait d'une hospitalisation et alors qu'il tenait des propos délirants, a indiqué le procureur de la République de Poitiers Nicolas Jacquet.

Selon le parquet, le jeune était persuadé que son ami lui avait servi des pâtes empoisonnées, lors d'un repas partagé deux jours plus tôt.

_ j'l'a tojou dit, la pâte, c'est pas d'z'olives.

_ j'disais pour dire.

_ tu 'n'as d'aut' pou' l'nouvel an ?

_ mè, pô, mais ç'ui que l'gars d'à côté y connaît, il a croisé eun' Milena, en crèsière, ça va décaper, j'te dis, mais on m' croye jamais, bonni soye qui mal y panse.


* * *


Chez Mimile - les routes ne sont plus sûres

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile-les-routes-ne-sont-plus-sures-76113033.html

 

Chez Mimile_02 – Oursel et Avarie

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_02-oursel-et-avarie-77106636.html

 

Chez mimile_03 – dans le commerce, rien ne va plus

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_03-dans-le-commerce-rien-ne-va-plus-103922190.html

 

Chez Mimile_04 – la Poste-Par-Tom

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_04-la-poste-par-tom-112341909.html

 

Chez Mimile_05 – dieu est mort

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_05-dieu-est-mort-120699744.html

 

Par Lou de Libellus - Publié dans : de maintenant
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 1 janvier 2014 3 01 /01 /Jan /2014 00:01

 

Scène 1

Aéroport international Osaka Kansai

 

 

 

Les passagers du vol Libellus 'Round Midnight sont priés de se présenter à l'embarquement, Stargate number one.

飛行Libellusラウンド·ミッドナイトの乗客が搭乗スターゲイト番号1で自分自身を提示するように要求されています。

 

Monsieur Mimile est prié de poser son blanc-cass et de rejoindre immédiatement la Stargate number one où l'attendent ses amis et des rafraîchissements.

a'c eud' z'olives ?

des rafraîchissements, a'c eud' z'olives.

ça roule, ma poule.

 

_ * _

 

Dame Yueyin est demandée Stargate number one. La projection de The Hobbit 666 va commencer.

Je finis mon Candy Crush et j'y vais.

Dame Yueyin est demandée Stargate number one. La projection de The Hobbit 666 va commencer.

Je-finis-mon-Candy-Crush-et-j'y-vais. Et puis, j'attends Karine.

Mademoiselle Karine est déjà dans l'aéroplane, Lord Matthieu-Simon est allé la chercher sur ses rives saguenayennes, en même temps que le producteur et sa mitoyenne.

 

_ * _

 

Un instant, Madame ! Vous avez quelque chose à déclarer ?

Comment dites-vous « Pôle emploi » en japonais, pour un douanier révoqué ? Hmmm ?

...

Vol Libellus ! Paaardon !

Et la coquille, là ?

_ Escargung-Fu, capisce ?

_ ...

_ Yue ! t 'as eu l'temps d'fini' ton blanc-cass, toi ? on s'dit tu, de c't'heure.

_ Hu hu huuu !

_ Un instant, Monsieur !

_ qui c't'y qu'il a, l'parroquet ? tu sais à qui qu'tu causes, mon gars, y a ton patron qu'no z'attend, la boutique, eul' z'airports, il n'en a partout, alors, hein ?

_ ...

 

Scène 2

A bord de l'oiseau blanc

 

A380

rappel de l'épisode précédent ...

 

Osaka, nuit

 

 

Thelonious Monk, 'Round Midnight, ca 1940

 

_ crédju, m'sieur Matthieu, vous n'aurez-t-y assez d'tartines pou' tout l'monde ?

_ Soyez tranquille, mon bon Émile, et maman en aura encore pour ses pauvres.

_ c'est qui là, en tchuir et en nouèr avec les oreilles qui bougent tout l'temps et qu'écrit et la moustache ?

_ C'est l'auteur de nos jours et de cette nuit, Lou de Libellus – tout le monde l'appelle « The Great Lou ».

_ il a v'nu a'c sa fille ?

 

Catherine Leroux, 2013 357

 

_ Non, sa mitoyenne, Cath.

_ tudju, all'è canon.

_ Une jeune Québécoise. Elle écrit. Ils se sont rencontrés en forêt.

_ ... 

_ Le mur mitoyen est son second roman. Voyez, sur le rabat, quelques lignes de monsieur Alto : « Catherine Leroux est née en 1979 non loin de Montréal, où elle vit aujourd’hui avec un chat et quelques humains. » Le chat, c'est notre Lou.

_ vindju !

 

_ * _

 

_ Matthieu, le sat-Phone est libre ? Je voudrais appeler Modigliani.

_ Tu es chez toi, Lou.

 

Amedeo Modigliani, Femme au col blanc 357

 

_ Aline ? Nous passerons dans tes étoiles avant le nouvel an, mais nous sommes déjà en 2014, et toi ?

_ Euh... c'est-à-dire qu'ici, ça va pas tellement bien, j'ai les pieds dans l'eau...

_ La chaudière ? Je l'ai toujours dit, s'il y a une chose sur quoi il ne faut pas mégoter, c'est bien le chauffage. La chaudière a lâché ou la chaudière lâchera.

 

_ * _

 

_ m'sieur Lou, où c't'y qu'vous allez chercher tout ça ?

_ En vous.

_ moi, j'axiste pas ou alors ça s'rait comme une incidence qui dirait for tweet.

_ ...

_ qui qu'tu dis, là ?

_ for tweet ?

_ et qu'ça veut dire ?

_ j'en sais rin, c'pas moi qui fais l'plat d'côte !

 

Codex Urbanus, Souvenir from 357

 

_ Codex ! J'aime beaucoup ce que vous faites.

_ Vous feriez un beau sujet.

_ L'autre jour, j'ai emmené Louise-Adélaïde à Montmartre – ailleurs, on ne trouve plus. Eh bien, nous l'avons vu, comme vous l'avez peint.

 

_ * _

 

_ Tout de même, ce luxe décomplexé, vous le devez aux pauvres !

_ Monsieur Des Pas, nous ignorons les pauvres, ils ne rapportent pas. Les épargnants sont beaucoup plus intéressants et vous comprenez bien, mon cher Des Pas, que si les épargnants épargnent, c'est parce qu'ils gagnent trop.

_ Ho ! C'est quoi, ce dialogue tordu ?

 

_ * _

 

_ Phil, tu as de l'aspirine ?

_ Tu as goûté le single malt ?

_ Remarquable !

_ Reprends un chocolat.

 

_ * _

 

_ Tu as vu Escargolio ?

_ Avec Yueyin, ils ne se quittent plus depuis Anacoluthes.

_ Et la malle ?

_ C'est sa PAL, elle ne s'en sépare jamais.

 

_ * _

 

_ Ça lui fait quel âge ?

_ Tahiry a presque une semaine, il est né à minuit.

_ Qu'il est mignon !

_ On voit que tu aimes les gosses, comme tu dis, Karine.

 

Osaka, nuit rue

 

_ a'c Yue en ville, v'z'aurez vu ça ! è connaît tous les bons coins, osaka, sakado, dotobon ! et y l'ont un p'tit saké-cass, mais y font pas l'z'olives.

 

Japon fête 1 357

 

_ no z'a 'té au marché.

 

Japon fête 2 h357

 

_ eul' fuctopushima, faut qu'y tortille encore dans l'poêle !

 

Japon fête 3 h357

 

_ là, c'est m'sieur Escargolio, qu'est-ce qu'y nous f'sait rigoler, y tirait la langue de côté et les chintoks, y n'en f'saient pareil.

 

Japon fête fugu 357

 

_ ça, c'est leur fugushima, tu y souff' eud'dans par eul'...

_ Oui, Mimile, oui, bien sûr.

 

Japon fête serpent grillé 357

 

_ l'habushima, j'vous f'rai dire, on l'mange vivant, mais sans la peau.

 

Japon fête huître 357

 

_ eul'crassoshimastrea, t'en prends eun' dozaine, ça t'fait l'entrée.

 

_ * _

 

_ Le buffet est ouvert !

_ Aaaaah !

 

Vue du ciel, nuit

 

_ Nous sommes en l'air depuis une heure, il est minuit à l'horloge nippone, et Le Bourget nous attend à minuit, heure locale.

_ on est rendu ?

_ Tsimi, veux-tu expliquer à monsieur Mimile ?

_ C'est très simple, oncle Mimile. La distance, à vol d'oiseau, entre Osaka et Le Bourget est de 6 036 miles, soit 9 714 km. Notre vitesse de croisière est de 1 100 km/h, il nous faut donc 9 heures pour parvenir à notre destination.

_ attends, min gars, j'ai pas 'core décollé.

_ ...

_ Ça lui fait quel âge ?

_ Bientôt deux ans.

_ ?

_ Matthieu lui a obtenu une dérogation pour l'UL, à la rentrée, il sera près de chez toi, Karine.

_ ...

_ Nous sommes partis à 23 h. Après neuf heures de vol, nous serons au Bourget à huit heures – heure du Japon –, mais... en raison du décalage horaire, il sera seulement minuit en France. Nous avons toute la nuit pour fêter la nouvelle année !

_ cornedju !

_ A plus de 13 000 m !

_ wooudju !

_ La température extérieure est de -56,5°, c'est pourquoi nous vous recommandons de ne pas ouvrir les fenêtres avant l'arrêt complet de l'appareil. Au sol. Hi hi hi...

_ minuit ! chttt... l'allocation pestilentielle eud'l'Élie Z...

 

« Chers Compatriotes, Québécoises, Montmartrois, Camarades ! Votre abnégation de chaque instant a fait de l'année 2013 l'année du XXIe siècle, l'année du IIIe millénaire, l'année du quaternaire ! »

 

 

« Notre stratégie politique, au plan mondial comme multinational, a permis à Marion Anne Perrine de gagner le monopole des cœurs en peine. Le changement, c'est maintenant ! »

 

 

« Notre stratégie économique, pour les pauvres comme pour les moins riches, a permis de percevoir plus de contributions, directement ou indirectement, mais toujours bénévolement, et sans augmenter le SMIC. Le changement, c'est maintenant ! »

 

 

« Notre stratégie sociale audacieuse a permis d'accroître la misère des uns et la fortune des autres, tout en réduisant significativement de 0,1% l'augmentation du nombre de feignants en fin de droits. Le changement, c'est maintenant ! »

 

 

« A l'aube de la nouvelle année dont nous voyons poindre l'aurore aux doigts de rose dès potron-miaou, je viens, je vais, je veux rendre un hommage vibrant et particulier, oui, un hommage particulièrement vibrant aux ministres intègres qui planquent leur flouze et leur linge sale dans une lessiveuse made in France. Le changement, c'est fini ! »

 

 

« Je salue complaisamment, gracieusement, et poliment, le Catalan au sourire si doux dont la gentillesse – légendaire, doit-on le dire ? – a permis de refouler hors de nos eaux territoriales les eaux usées qui s'évadent inlassablement de Fukushima et d'éloigner le spectre d'une marée noire ou même seulement basanée. Le changement, c'est fini ! »

 

 

_ c'est pas con c'qu'y dit.

_ c'est pas con c'qu'y dit, mais qu'est ce qu'y dit d'aut'e ?

_ c'est pas con c'que tu dis... qu'est-ce tu dis d'aut'e ?

 

« Je vous ai compris, Citoyens ! Vous voulez que les impôts baissent ? Qu'il y ait du travail pour tous ? Que l'inflation soit stoppée ? Nous ne pouvons rien faire pour le moment... mais dès que nous le pourrons, nous ferons le double ! »

 

 

_ Minuit, mes amis ! Happy New Year !

...

_ Bonne année, Matthieu, bonne année, mes enfants ! Merci à tous d'avoir répondu à mon invitation !

Matthieu-Simon !

Ses chers parents, Clothilde-Éléonore, la dame en bleu, et Charles-Édouard !

Leurs amis de toujours, Philomène-Héloïse, la dame en rose, et Paul Hervé, avec leur grand fils, Ludovic-Antoine !

Tahiana, la chère et tendre de Matthieu, leurs enfants, Tsimihahy et son tout petit frère, Tahiry !

Mimile and his big band, a'c z'olives !

Les anciens d'Anacoluthes !

Monsieur Des Pas Perdus de La Butte !

Dame Yueyin et Sir Escargolio !

Monsieur Codex Urbanus du Sacré Cœur de Montmartre  !

Mademoiselle Karine de La Saguenay !

Erwin « Screwdriver » Lawrence est retenu par un nouvel an d'enfer au Foyer du Quatrième Age de Caussade.

Nos pilotes, Clarence, Roger, Otto !

Notre cuisinier, Cook ! Et ses beignets de Nemopilema nomurai !

Nemopilema nomurai

Et nos vœux de prompt rétablissement à la chaudière d'Aline-Idothée de Casablanca (la page et les poèmes ne s'affichent que si vous êtes connecté with facebook) !

...

_ Et Lou de Libellus !

...

_ Et Cath !

 

 

 

Happy New Year, 2014 357

 

* * * Bonne année 2014 à tous * * *

Rappelez-vous !

Ça s'ra moins bien qu'en 2013,

mais vach'ment mieux qu'en 2015 !

 

* * *

 

Déjà paru au Thérondelle :

 

Le thérondelle

http://www.libellus-libellus.fr/article-29729004.html

 

Le thérondelle 02

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_02-a-va-casser-50786154.html

 

Le thérondelle 03

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_03-a-casse-de-partout-66024478.html

 

Le thérondelle 04

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_04-la-crise-n-est-pas-une-fatalite-66681861.html

 

Le thérondelle 05

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_05-banderille-ou-banderole-a-chie-de-partout-67717438.html

 

Le thérondelle 06

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_06-rondelle-ou-nuage-69437987.html

 

Le thérondelle 07

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_07-moi-j-aime-le-music-hall-et-charles-trenet-fukushima-03-70005841.html

 

Le thérondelle 08

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_08-la-dame-au-camelia-71042830.html

 

Le thérondelle 09

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_09-colchiques-dans-les-pres-73592474.html

 

Le thérondelle 10

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_10-un-cauchemar-74204346.html

 

Le thérondelle 11

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_11-des-idees-pres-de-chez-vous-75035415.html

 

Le thérondelle 12

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_12-fromages-78050510.html

 

Le thérondelle 13

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_13-voila-justement-ce-qui-fait-que-votre-fille-est-muette-103708088.html

 

 

Le thérondelle 14

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_14-le-macaron-111360683.html

 

Le thérondelle 15

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_15-y-a-bon-banania-111362006.html

 

Le thérondelle 16

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_16-place-eud-clichy-111977305.html

 

Le thérondelle 17

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_17-chez-mimile-113481887.html

 

Le thérondelle 18

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_18-from-russia-with-love-114655152.html

 

Le thérondelle 19

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_19-115304785.html

 

Le thérondelle 20

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_20-sous-les-cocotiers-116043832.html

 

Le thérondelle 21

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_21-saint-kitts-and-nevis-home-sweet-confectionery-119313078.html

 

* * *

 

Chez Mimile.

 

Chez Mimile – les routes ne sont plus sûres

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile-les-routes-ne-sont-plus-sures-76113033.html

 

Chez Mimile_02 – Oursel et Avarie

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_02-oursel-et-avarie-77106636.html

 

Chez mimile_03 – dans le commerce, rien ne va plus

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_03-dans-le-commerce-rien-ne-va-plus-103922190.html

 

Chez Mimile_04 – la Poste-Par-Tom

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_04-la-poste-par-tom-112341909.html

 

Chez Mimile_05 – dieu est mort

http://www.libellus-libellus.fr/article-chez-mimile_05-dieu-est-mort-120699744.html

 

Retrouvez la bande à Mimile chez les dames du Thérondelle.

 

Le thérondelle_17 – chez Mimile

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_17-chez-mimile-113481887.html

 

Le thérondelle_21 – Saint Kitts and Nevis, home, sweet confectionery

http://www.libellus-libellus.fr/article-le-therondelle_21-saint-kitts-and-nevis-home-sweet-confectionery-119313078.html

 

Et les anciens d'Anacoluthes.

 

Anacoluthes

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes-erwin-screwdriver-lawrence-116074505.html

 

Anacoluthes 02

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes_02-despasperdus-le-flingueur-de-la-butte-116073756.html

 

Anacoluthes 03

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes_03-escargolio-the-50ft-snail-116449095.html

 

Anacoluthes 04

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes_04-yueyin-la-gaufre-ou-la-quiche-116509736.html

 

Anacoluthes 05

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes_05-codex-urbanus-le-noctambule-117304477.html


Anacoluthes 06

http://www.libellus-libellus.fr/article-anacoluthes_06-karine-la-collectionneuse-118971938.html

 

Par Lou de Libellus - Publié dans : de maintenant
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Lundi 11 novembre 2013 1 11 /11 /Nov /2013 00:01

 

Félix Fénéon, Nouvelles

Félix Fénéon, Nouvelles en trois lignes, Éditions cent pages, Cosaques, 2009

 

Félix Fénéon 357

 

Félix Vallotton, Félix Fénéon à la Revue blanche, 1896

Félix Vallotton, Félix Fénéon à la Revue blanche, 1896

 

Félix Fénéon est né à Turin (Italie) le 22 juin 1861 et mort à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) le 29 février 1944.

 

Fonctionnaire discret et bien noté au ministère de la Guerre, où il a exercé de 1881 à 1894, on le connaît mieux en critique d’art et critique littéraire, anarchiste et dandy.

 

« Celui qui silence » – conjuguait Alfred Jarry en 1899 dans L'Almanach du Père Ubu, « est un homme qui préfère, en 1883, Rimbaud à tous les poètes de son temps ; défend dès 1884 Verlaine et Huysmans, Charles Cros et Moréas, Marcel Schwob et Jarry, Laforgue, et par-dessus tous Mallarmé. Découvre un peu plus tard Seurat, Gauguin, Cézanne et Van Gogh. Appelle à La Revue blanche, qu’il dirige de 1895 à 1903 – oui, de 1895 à 1903 –, André Gide et Marcel Proust, Apollinaire et Claudel, Jules Renard et Péguy, Bonnard, Vuillard, Debussy, Roussel, Matisse. Comme à La Sirène, en 1919, Crommelynck, Joyce, Synge et Max Jacob. L’homme heureux ! Il est à la rencontre de deux siècles. Il sait retenir, de l’ancien, Nerval et Lautréamont, Charles Cros et Rimbaud. Il introduit au nouveau Gide, Proust, Claudel, Valéry, qui apparaissent. Nous n’avons peut-être eu en cent ans qu’un critique, et c’est Félix Fénéon. Cela fait une étrange gloire, hors des enquêtes et des anthologies, hors des académies et des journaux, hors de la vie, comme on dit, littéraire. Cela fait une gloire mystérieuse qu’il faudrait serrer de plus près, qu’il faudrait comprendre. »

Jean Paulhan, F.F. ou le Critique, 1945

 

Dès 1886, il s'est inscrit dans la mouvance anarchiste et les publications libertaires, comme L'Endehors, La Renaissance, La Revue anarchiste.

 

En 1894, le gouvernement voulait briser le mouvement anarchiste. La police a procédé à des descentes menant à des centaines d'arrestations et de comparutions devant le tribunal.

Le fameux procès des Trente s'ouvrit le 6 août 1894, devant la cour d'assises de la Seine, où comparaissaient trente inculpés – dont Félix Fénéon.

Le dialogue avec le président nous est resté :

 

Êtes vous un anarchiste, M. Fénéon ?

Je suis un Bourguignon né à Turin.

Vous étiez aussi l'ami intime d'un autre anarchiste étranger, Kampfmeyer?.

Oh, intime, ces mots sont trop forts. Du reste, Kampfmeyer ne parlant qu'allemand, et moi le français, nos conversations ne pouvaient pas être bien dangereuses. (Rires.)

À l'instruction, vous avez refusé de donner des renseignements sur Matha et sur Ortiz.

Je me souciais de ne rien dire qui pût les compromettre. J'agirais de même à votre égard, monsieur le Président, si le cas se présentait.

Il est établi que vous vous entouriez de Cohen et d'Ortiz.

Pour entourer quelqu'un, il faut au moins trois personnes. (Explosion de rires.)

On vous a vu causer avec des anarchistes derrière un réverbère.

Pouvez-vous me dire, monsieur le Président, où ça se trouve derrière un réverbère ? (Rires forts et prolongés. Le président fait un rappel à l'ordre.)

On a trouvé dans votre bureau, au ministère de la Guerre, onze détonateurs et un flacon de mercure. D'où venaient-ils ?

Mon père était mort depuis peu de temps. C'est dans un seau à charbon qu'au moment du déménagement j'ai trouvé ces tubes que je ne savais pas être des détonateurs.

Interrogée pendant l'instruction, votre mère a déclaré que votre père les avait trouvés dans la rue.

Cela se peut bien.

Cela ne se peut pas. On ne trouve pas de détonateurs dans la rue.

Le juge d'instruction m'a demandé comment il se faisait qu'au lieu de les emporter au ministère, je n'eusse pas jeté ces tubes par la fenêtre. Cela démontre bien qu'on pouvait les trouver sur la voie publique. (Rires.)

Votre père n'aurait pas gardé ces objets. Il était employé à la Banque de France et l'on ne voit pas ce qu'il pouvait en faire.

Je ne pense pas en effet qu'il dût s'en servir, pas plus que son fils, qui était employé au ministère de la Guerre.

Voici un flacon de mercure que l'on a trouvé également dans votre bureau. Le reconnaissez-vous ?

C'est un flacon semblable, en effet. Je n'y attache pas l'ombre d'une importance.

Vous savez que le mercure sert à confectionner un dangereux explosif, le fulminate de mercure.

Il sert également à confectionner des thermomètres, baromètres, et autres instruments. (Rires)

Joan Halperin, Félix Fénéon, Art et anarchie dans le Paris fin de siècle, 1991

 

Les Nouvelles en trois lignes forment une rubrique publiée dans le journal Le Matin à partir de 1905. Les dépêches reçues en dernière minute étaient traitées sous forme de « brèves », rédigées en cent à cent-trente cinq signes typographiques, dans les pages intérieures.

Félix Fénéon y a contribué de mai à novembre 1906, en glissant, entre deux dépêches rapportées de manière anodine, sa relation, caustique, de faits-divers – également authentiques.

Il attaque, au vitriol – fort prisé, semble-t-il, par les suicidaires et les femmes jalouses –, les fantômes chassés par Max Stirner dans L'Unique et sa propriété, en 1844 : miséreux et militaires, ridicules et tragiques.

 

La Patrie ! Qu'y a-t-il donc, en effet, de réel, d'humain, de scientifique, derrière ce mot sonore qui a, depuis des siècles, enflammé tant d'héroïsme mais qui a, en revanche, fait verser tant de sang et de larmes, accumulé tant de ruines, légitimé tant d'atrocités, tant de scélératesses, d'horreurs et d'infâmies ?

(signé) Hombre, La Revue indépendante, 1884

 

Cibles préférées du chroniqueur.

 

L'armée, en caserne ou en brigade, et ses alliés, les policiers.

Le clergé, ses crapauds furieux, ses grenouilles hystériques.

Les trains en folie, les automobiles meurtrières.

La République, une légende dorée dissimulant l'imposture du suffrage universel, la violence à l'encontre des vagabonds, des romanichels, de tous ceux qui ne s'attachent pas à un travail, une famille, une patrie.

Les fauteurs de misère.

 

Le recueil compte 1210 nouvelles.

 

* * *

Trois vraies-fausses nouvelles se sont glissées dans le florilège qui suit. L'information est authentique – la référence est donnée en écriture invisible après chacune de ces brèves, mais elles ne sont pas du cru de Félix Fénéon. Saurez-vous les repérer ?

 

* * *

 

Félix Fénéon, bal masqué 255

 

L'époque est au bal masqué.

 

L'infirmière Élise Bachmann,

dont c'était hier le jour

de sortie, s'est manifestée

folle dans la rue.

 

Certaine folle arrêtée dans

la rue s'était abusivement

donnée pour l'infirmière

Élise Bachmann. Celle-ci est

en parfaite santé.

 

 

Les gaietés de l'escadron...

 

Le conseil municipal

de Brest a émis le vœu que

soit supprimée la revue

du 14 juillet : elle harasse

les soldats.

 

L'affaire des détournements

à la direction de l'artillerie

de Toulon se réduirait à rien,

d'après l'enquête du directeur.

 

« Méfiez-vous de l'alcool

et de la volupté », dit,

à la 32e Division, le général

Privat dans son ordre

du jour d'adieux.

 

du commissariat...

 

En se le grattant avec

un revolver à détente trop

douce, M. Ed. B...

s'est enlevé le bout du nez

au commissariat Vivienne.

 

de la brigade.

 

Le gendarme ivre,

de Pau (Basses-Pyrénées),

s'est trompé de lit :

violation de domicile et

attouchement sexuel.

La Dépêche, 15 janvier 2011.

Des gendarmes masqués,

à Neuves-Maisons, près Nancy

(Meurthe-et-Moselle), forcent

la mauvaise porte. La Lorraine

porte plainte.

Le Midi Libre, 17 octobre 2013.

Le pasteur Démagnin,

de Saint-Laurent-du-Pape (Ardèche),

s'est indigné. Couché en joue par

un gendarme en état d’ivresse.

Brutalisé par les représentants de l’ordre.

Archives départementales de l'Ardèche, 5M13 : Le maire de Saint-Laurent-du-Pape au préfet, en date du 8 novembre 1850.

Ah ! Les belles colonies !

 

Un vieil arabe de Bugeaud

qui transportait des fagots,

à Bône, a été assommé

à la matraque par des inconnus

et dévalisé.

 

Le bourreau est arrivé

hier soir à Bougie pour y tuer

ce matin le Kabyle Igounicem

Mohammed.

 

« Que la volonté d'Allah

s'accomplisse ! » a dit le Kabyle

Igounicem, hier, à Bougie,

devant la guillotine.

 

Le typhus sévit à Sidi-

bel-Abbès, particulièrement

sur les moissonneurs

marocains, harassés par

leurs travaux.

 

 

Misère.

 

Le cadavre du sexagénaire

Dorlay se balançait à un arbre,

à Arcueil, avec cette pancarte :

« Trop vieux pour travailler ».

 

Une fillette qui avait subi

bien des outrages, a été

trouvée morte à Sallaoun

(Constantine). Manquaient

un bras, une jambe.

 

 

Le suicide se porte bien.

 

Madame Fournier, M. Voisin,

M. Septeuil, de Sucy,

Tripleval, Septeuil, se sont

pendus : neurasthénie,

cancer, chômage.

 

Le médecin chargé

d'autopsier Mlle Cuzin,

de Marseille, morte

mystérieusement, a conclu :

suicide par strangulation.

 

Il y a mévente sur l'article de

piété. Mme Guesdon, de Caen,

en tenait boutique. En butte

à l'huissier, elle se suicida.

 

Après une absence de huit

jours, le margis-chef Retz

rentrait hier au 18e d'artillerie

(Toulouse) et se tirait

une balle au cœur.

 

Pendant une faction, Gustave

Langlois, du 4e colonial,

s'est tiré une balle Lebel

sous le menton. Sa tête vola

en éclats.

 

On inquiétait le sexagénaire

Roy, d'Échillais (Charente-

Inférieure), pour ses façons

envers sa servante, 11 ans.

Il s'est donc pendu.

 

Fuyant Poissy et des familles

sévères à leurs amours,

Maurice L... et Gabrielle R...,

20 et 18 ans, gagnèrent Mers

et s'y tuèrent.

 

Un agent de police, Maurice Marullas, s'est brûlé la cervelle. Sauvons de l'oubli le nom de cet honnête homme.

Félix Fénéon, La Revue anarchiste, 15 novembre 1893

 

 

Trains.

 

Évadée d'un train, une rame

de 32 voitures fuyait de Cuers

vers Toulon. Cinq, qui

déraillèrent, ne sont plus

que miettes.

 

Anne Meret, de Brest, voulut

sauver sa fille, 5 ans, sur qui

arrivait un train. Tamponnées,

la mère est morte, l'enfant

meurt.

 

Des trains ont tué Cosson,

à l’Étang-la-Ville, Gaudon,

près de Coulommiers,

et l'employé des hypothèques,

Molle, à Compiègne.

 

 

Nomades, go home !

 

3 phoques, 82 singes,

20 perroquets, 15 chats,

32 chiens, 63 montreurs,

et leurs 10 voitures

sont refoulés de Versailles

sur Saint-Cyr.

 

Quarante romanichels avec

leurs dromadaires et ours ont

dû, poussés par les gendarmes,

quitter Fontenay-aux-Roses

et même la Seine.

 

 

Drôles de drames.

 

M. Abel Bonnard,

de Villeneuve-Saint-Georges,

qui jouait au billard,

s'est crevé l'œil gauche

en tombant sur sa queue.

 

Par étourderie, M. Vossel,

employé à la sous-préfecture

de Wassy, a tué d'un coup

de fusil M. Champenois,

fermier.

 

Joseph Versers, de Belping

(Pyrénées-Orientales),

et Alph. Jérôme, de Pouxeux

(Vosges), se sont noyés

sans le faire exprès.

 

R. Pleynet, d'Annonay, 14 ans,

a mordu son père et un de

ses camarades. Il y a deux mois,

un chien enragé lui léchait

la main.

 

L'abbé Andrieux, de Roannes,

près Aurillac, qu'un mari

impitoyable perçait mercredi

de deux coups de fusil,

est mort hier soir.

 

La foudre a frappé,

à Dunkerque, des poseurs

de paratonnerres. L'un d'eux

tomba de 45 mètres dans

la suie sans se tuer.

 

 

Plus de frontières... plus de saisons...

 

Venue des Deux-Sèvres,

la fièvre aphteuse fait florès

dans l'arr. De Cholet ; mais

l'administration s'applique

à la contrarier.

 

Des grenouilles, prises aux

étangs belges par les tempêtes,

sont tombées en pluie

à Dunkerque sur le quartier

des rues chaudes.

 

 

Ridicule (ne tue pas).

 

Le tronc de saint Antoine

de Padoue a été fracturé

dans Saint-Germain-

l'Auxerrois. Le saint cherche

son cambrioleur.

 

Bousculé par la piété

convulsive d'un pèlerin

de Lourdes, Mgr Turinaz

s'est blessé face et cuisse

avec son ostensoir.

 

M. Mamelle symbolisera

le ministère de l'Agriculture,

le 30 septembre, auprès

des lauréats de l'exposition

d'Angers.

 

Pris dans la brume devant

Cherbourg, le K.-Wilhelm-II

révéla sa présence par

le système nouveau

de la cloche sous-marine.

 

L'adultère M. Boinet,

commissaire de police

de Vierzon, payera 1000 F

pour avoir diffamé le mari

de la femme en jeu.

 

Sans qu'aucune portât

six balles se sont échangées,

montagne du Roule,

entre le maire de Cherbourg

et un journaliste.

 

Par Lou de Libellus - Publié dans : de maintenant
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

l'heure à Lushan

France + 6 heures


calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

 


 
Handicap International

un clic sur les images

recherche

liens

syndication

  • Flux RSS des articles
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés